Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

ParuVendu.fr : retour gagnant

le - - Entreprise de la semaine

ParuVendu.fr : retour gagnant
DR - L'entreprise lyonnaise emploie une cinquantaine de salariés.

L'entreprise lyonnaise, rachetée il y a 7 ans, a su renaître en transposant sur le web le modèle des journaux de petites annonces. Le site se classe aujourd'hui numéro 2 des petites annonces généralistes en France.

Avec 2,5 millions d'annonces en ligne et plus de 8 millions de visiteurs uniques par mois, ParuVendu.fr est encore loin des 28 millions de visiteurs uniques et des 27 millions d'annonces du site Le Bon Coin. Mais l'entreprise lyonnaise revient de loin. Début 2012, le dépôt de bilan de la Comareg, éditeur de ParuVendu, avait entraîné le licenciement de 1 650 salariés. « Avec le rachat de ParuVendu.fr à la barre du tribunal de commerce, l'ambition était de digitaliser le rendez-vous des petites annonces », confie Laurent Radix, président de ParuVendu.fr. Convaincu de l'attachement à la marque et de son image de crédibilité, il fait le pari du basculement vers le digital.

Fini les 400 journaux de petites annonces, les acheteurs ont désormais rendez-vous en ligne. Reparti quasi de zéro, ParuVendu.fr affiche aujourd'hui 15 M€ de chiffre d'affaires pour 4 M€ de résultat net avant impôts et emploie une cinquantaine de personnes. Pour expliquer ce retour gagnant, Laurent Radix met en avant la simplicité et le sérieux du site. « Notre moteur de recherche est précis et nous travaillons à la sécurisation des transactions. En interne, 10 personnes vérifient les annonces et nous avons un algorithme pour analyser les prix. Tous nos services sont gratuits pour les particuliers », affirme-t-il. Depuis deux ans, un travail sur les réseaux sociaux et des collaborations avec des blogueurs ont également permis de rajeunir et d'élargir la cible et l'audience. Ces arguments ont su séduire puisque 6 500 clients professionnels, générant la majorité du chiffre d'affaires, publient leurs annonces sur ParuVendu.fr. « Nous avons 4 500 clients en immobilier et un peu plus de 2 000 clients concessionnaires », fait savoir le président. Cette clientèle fait l'objet de toutes les attentions avec un service qui conseille les annonceurs sur le descriptif de l'annonce et le choix des photos.

Pour consolider certains domaines de compétences, ParuVendu.fr sait aussi saisir les opportunités. Après l'acquisition de mondebarras.fr il y a deux ans, l'entreprise a repris son concurrent Top annonces en septembre dernier. « C'est une vieille marque qui n'était plus travaillée, mais qui enregistrait toujours un nombre de visites significatifs. Nous l'avons intégrée à ParuVendu.fr et nous prévoyons de faire renaître la marque avec un nouveau positionnement avant l'été », indique le dirigeant. En attendant, c'est sur le secteur de l'immobilier que l'entreprise prépare sa prochaine action. « Le 25 mars, nous lançons une rubrique « location éphémère » pour répondre aux demandes de nos utilisateurs », annonce Laurent Radix. La volonté de prendre des parts de marché aux sites de locations de vacances et de nuitées, en premier lieu Airbnb, est clairement affichée.

« D'ici 5 ans, nous devrions doubler notre chiffre d'affaires et notre effectif », prévoit le président.

Laurent Radix, président de ParuVendu.fr

« 82 éditions papier distribuées dans des villes moyennes »

ParuVendu.fr a relancé un réseau de presse gratuite. Plutôt surprenant, non ?

Beaucoup d'annonceurs locaux nous ont appelés pour exprimer leur besoin de communiquer en local et les particuliers étaient en demande. Ca nous a convaincus de relancer des supports papier en 2014.

Que pèsent ces journaux dans votre activité ?

Nous avons aujourd'hui 82 éditions diffusées chacune en moyenne à 30 000 exemplaires tous les 15 jours dans les boîtes aux lettres des particuliers. Ce sont des prospectus avec de la publicité et des promotions pour permettre aux annonceurs de générer du trafic en magasin. Il n'y a pas de rédactionnel. Un réseau de régisseurs commercialise les espaces auprès des bouchers, des petites surfaces alimentaires, des concessionnaires auto… et nous gérons la PAO, la mise en page, l'impression et la distribution. Les éditions papier représentent 15 % de notre chiffre d'affaires. Il y a un mois, nous avons lancé Clermont-Ferrand.

Pensez-vous vous implanter dans de nouvelles villes ?

Nous avons 2 à 3 demandes par mois que nous étudions. Ces journaux fonctionnent très bien dans des villes moyennes comme Bourg-en-Bresse, Montélimar, Montauban… pour de la publicité locale, mais il n'y a pas de budget avec des annonceurs nationaux pour ce type de supports.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer