AccueilCollectivitésPartir Ici invite les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes à découvrir leur région

TOURISME Partir Ici invite les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes à découvrir leur région

Ce guide pour mieux voyager près de chez soi recense plus de 2 000 activités à pratiquer en Auvergne-Rhône-Alpes. Le tourisme de proximité constitue un véritable enjeu.
Partir Ici invite les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes à découvrir leur région
Séverine Renard - Camille Ract, chargé du projet Partir Ici, Fabrice Pannekoucke, président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, Sylvie Fayolle, vice-présidente à la Région déléguée au tourisme, et Lionel Flasseur, directeur d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Collectivités Publié le ,

Le tourisme de proximité avait déjà le vent en poupe avant la crise sanitaire. Basé sur la rencontre, le partage et le respect de l’environnement, ce tourisme s’affirme aujourd’hui comme une tendance majeure. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a donc lancé la plateforme Partir Ici pour accompagner les habitants dans leur soif de découverte de la région.

"C’est le reflet de la nouvelle façon d’aborder le tourisme. Partir Ici se veut une source d’inspirations pour s’évader autour de chez soi", résume Sylvie Fayolle, vice-présidente au tourisme.

Des offres touristiques "bienveillantes"

Ce guide en ligne propose aujourd’hui plus de 2 000 activités dans tous les départements. Présélectionnées via le système d’information touristique Apidae, les offres ont ensuite été soumises à un auto-diagnostic du professionnel à partir d’un questionnaire co-construit avec l’Association pour le tourisme équitable et solidaire. «

"Partir Ici est l’incarnation de notre vision du tourisme bienveillant. Les offres présentées répondent à 3 piliers : les enjeux environnementaux, la contribution à l’économie locale et les enjeux sociaux", explique Lionel Flasseur, directeur d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Pour aider les visiteurs à faire leur choix, différentes clés d’entrée sont proposées comme la géolocalisation, les envies ou les recommandations de la communauté. "Blogueurs, influenceurs, greaters… la communauté des éclaireurs compte 80 membres", précise Lionel Flasseur. Un budget de 500 000 € a été investi pour le développement et la promotion de Partir Ici.

Perte de 7 Md€ de consommation touristique en 2020

D’ici la fin de l’année, l’ambition est d’enregistrer 100 000 visites. Un objectif réaliste tant l’appétence des habitants pour des escapades dans la région est forte. "Cet été, la clientèle régionale a représenté plus d’un tiers de la fréquentation touristique", souligne Fabrice Pannekoucke, président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

En août 2020, la clientèle régionale avait même atteint 48 %. Le tourisme de proximité constitue donc une base solide de relance de l’activité. "En année normale, la consommation touristique s’élève à 21 Md€. La crise sanitaire a fait perdre 7 Md€ et l’emploi salarié est passé de 180 000 à 138 000, soit une baisse de 23 %", rappelle Sylvie Fayolle. Mais les professionnels, réunis à l’Hôtel de Région les 18 et 19 octobre pour les Sommets du Tourisme, se montrent globalement confiants et pensent retrouver en 2022 le niveau d’activité de 2019.

Fabrice Pannekoucke nouveau président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Fabrice Pannekoucke vient de succéder à Nicolas Daragon à la présidence d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme. Conseiller régional délégué aux espaces valléens, président de la Communauté de Communes Cœur de Tarentaise et maire de Moûtiers, cet élu de terrain possède plus 20 ans d’expérience et connaît bien le territoire.

"Nous continuerons de travailler de manière collaborative avec les collectivités et les professionnels du tourisme pour promouvoir les richesses régionales", affirme-t-il. Cinq thématiques figurent parmi les priorités de la politique touristique régionale : le thermalisme, la pleine nature, la montagne 4 saisons, la grande randonnée et la gastronomie/œnologie.

"Il y a des transitions à opérer pour préparer l’avenir, mais les actions doivent être menées de manière équilibrée et en concertation avec les territoires", estime Fabrice Pannekoucke.

Pour le président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, l’urgence concerne les stations de ski qui, à quelques semaines de l’ouverture, manquent de saisonniers. Le tourisme fait d’ailleurs partie des secteurs soutenus par le plan régional de retour à l’emploi doté de 100 M€.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?