AccueilDossiersPartenariats public-privé : du gagnant-gagnant pour l'économie d'Auvergne-Rhône-Alpes

DOSSIER Partenariats public-privé : du gagnant-gagnant pour l'économie d'Auvergne-Rhône-Alpes

Le partenariat public-privé comme outil de réindustrialisation et de relocalisation des productions dans les territoires. Une gouvernance hybride d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, l’agence économique de la Région Aura.
Partenariats public-privé : du gagnant-gagnant pour l'économie d'Auvergne-Rhône-Alpes
© Chamatex

Dossiers Publié le ,

Si Laurent Wauquiez a été réélu dans un fauteuil lors des dernières élections régionales en juin, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, reportant (ou pas ?) sa possible candidature aux Présidentielles de 2027, ne compte pas rester dans une zone de confort pour les six prochaines années en attendant, peut-être son tour pour l’investiture suprême.

Et c’est par l’économie, compétence dévolue aux Région depuis la promulgation de la loi NOTRe (portant sur la nouvelle organisation territoriale des collectivités), que ce dernier entame son nouveau mandat, positionnant le partenariat public-privé comme levier de développement pour les entreprises régionales ; à travers la constitution d’une nouvelle gouvernance pour son agence économique créée il y a quatre ans.

Si l’ensemble des 18 Régions de France possède une telle structure, toutes n’ont pas le même modèle de fonctionnement et la même pertinence en matière de résultats. Auvergne Rhône- Alpes Entreprises propose ainsi une nouvelle gouvernance bâtie sur trois piliers : une présidence hybride avec Laurent Wauquier et Florent Menagaux, président de Michelin, un directoire (...) La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?