Paris, Texas

.

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Le Texas, deuxième économie des Etats-Unis (8% du PIB national) aura marqué l’actualité en ce début du mois de février. D’abord parce qu’il y a 169 ans, en février 1848, le traité de Guadalupe Hidalgo mettait fin à la guerre entre les Etats-Unis et le Mexique, dont les origines trouvent leur source au Texas, qui deux ans auparavant était annexé par l’Oncle Sam. Cet Etat qui mis le feu aux poudres il y a près de deux siècles cristallise à nouveau les maux qui traverse l’ensemble de la société américaine aujourd’hui. L’élection de Trump a clivé ce vaste territoire jusqu’à la fracture. De grandes villes et des industriels locaux sont entrés en rébellion contre le démantèlement de l’accord de libre-échange avec le Mexique initié par la nouvelle administration. Reflet d’une Amérique divisé, le 28e Etat fut aussi celui de l’errance, symbolisé au grand écran. Travis, personnage principal du film Paris, Texas réalisé par Win Wenders (et Palme d’Or à Cannes en 1984) est un héros perdu qui ne parvient pas à retrouver sa route. Il rappelle avec force cette Amérique sinon à la dérive, du moins à la recherche d’une nouvelle identité. L’épilogue du film montre que le temps aura fait son œuvre dans la réconciliation de l’homme avec son territoire. Gageons que la réalité dépasse la fiction.

Julien Thibert

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?