AccueilSantéParfums et vertus de la cuisine chinoise

Parfums et vertus de la cuisine chinoise

Soupes, sucré, salé. Végétaux, viandes, poissons… En Chine, le repas reste un moment commun important, caractérisé par sa convivialité.
Parfums et vertus de la cuisine chinoise
SHUTTERSTOCK

Art de vivreSanté Publié le ,

Bien souvent, les aliments sont posés sur un plateau tournant et ainsi partagés par les convives. Particularité : la table chinoise ne comporte théoriquement aucun couteau puisque les aliments sont préalablement découpés en cuisine.

La cuisson au wok, une poêle à la forme incurvée, constitue toujours une référence, que ce soit pour faire sauter les aliments, les cuire à la vapeur, les faire mijoter ou encore les frire. A l'intérieur, glissez-y… ce que bon vous semble.

Vous retrouverez dans la cuisine chinoise un aliment de base : le soja. Cette légumineuse renferme en effet des phytoconstituants appartenant à la famille des polyphénols : les isoflavones. Ces dernières étant réputées pour la santé osseuse et cardiovasculaire. « Une partie des bénéfices santé attribués à l'alimentation asiatique pourrait reposer sur la consommation de soja », souligne le Dr Jean-Michel Lecerf dans son ouvrage intitulé EnVie de santé dans l'assiette.

Et puisqu'il est question de soja, saviez-vous que le tofu - qui est à la base, une pâte réalisée à partir de lait de soja caillé - était d'origine chinoise ? L'occasion de déguster le tofu croustillant, épinard, sauce au sésame, préparé par Laurence Benedetti. Histoire en plus, de faire le plein de protéines végétales. Pour les accompagnements ? Du riz cuit à la vapeur bien sûr, pour sa richesse en fibres et autres vitamines B1, B5 ou des nouilles… Et un thé pour ses vertus hydratantes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?