Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Paredes lance " Défi 2022 "

le - - Entreprise de la semaine

Paredes lance " Défi 2022 "
DR - Stock central à Saint-Quentin-Fallavier

Spécialisé depuis plus d'un quart-de-siècle dans les produits et solutions d'hygiène et de protection professionnelles à usage unique, Paredes a décidé d'abandonner son business model de généraliste pour s'inscrire dans une démarche de multi-spécialiste.

De Villeurbanne, où elle est née en 1942, à Genas, où elle est installée depuis 1990, la société Paredes a bien grandi. La petite entreprise de quartier est devenue le numéro 2 de la distribution des produits et solutions d'hygiène en milieu professionnel dans l'Hexagone. Et bien qu'elle soit restée très discrète, peu encline à communiquer jusque-là, elle a su séduire des clients aussi prestigieux que le Médipôle Lyon-Villeurbanne, Sanofi, Onet, la Ville de Lyon… Des références qui rappellent que Paredes est aujourd'hui particulièrement bien implanté dans quatre grands domaines d'activité : la santé, l'industrie, les entreprises de propreté et les collectivités.

« Nous avons vocation à travailler avec tous ceux qui font attention à l'hygiène dans leur activité », résume François Thuilleur, directeur général de l'entreprise. Porté par cette idée, Paredes s'est bâti de solides fondations et réalise aujourd'hui 190 M€ de chiffre d'affaires, avec une gamme de 6 000 références, en employant 650 collaborateurs (200 dans la région lyonnaise et 50 en Italie). L'entreprise, qui dispose de deux unités de production (transformation de la ouate), adosse sa logistique sur un réseau de distribution comprenant 10 plateformes en France et 2 en Italie.

Essentielle dans l'activité de Paredes, la logistique est au cœur du projet de transformation lancé en 2017 par Simon Paredes, petit-fils du créateur et président du conseil d'administration. Il constate à ce moment-là que le chiffre d'affaires stagne et que la rentabilité baisse depuis plusieurs années. Convaincu que l'entreprise ne s'est pas assez renouvelée, il engage le chantier " Défi 2022 ", dont il confie la direction à François Thuilleur.

« Nous entendons passer du statut de généraliste à celui de multi-spécialiste, détaille le directeur général. Cela signifie que nous allons devenir hyper-spécialisé sur chaque segment de marché que nous abordons. C'est innovant sur un marché où il n'y a que des généralistes. » Pour y parvenir, Paredes va se concentrer sur ses quatre secteurs d'activité de prédilection et abandonner des secteurs entiers, comme les cafés-restaurants, le BTP…, où l'entreprise a le sentiment de n'apporter aucune valeur ajoutée. « Le médical, l'industrie, les entreprises de propreté et les collectivités représentent déjà plus de 80 % de notre chiffre d'affaires », souligne-t-il.

Sur le terrain, François Thuilleur a nommé deux directeurs commerciaux en charge, pour l'un de la santé et des collectivités, et pour l'autre de l'industrie et des entreprises de propreté. Dans le même temps, il a opté pour la spécialisation de ses forces de ventes. Désormais, 70 commerciaux ne feront que de la santé, 60 aborderont l'industrie, 40 les entreprises de propreté et 10 les collectivités. Ainsi, Paredes entend franchir le cap des 210 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2022.

François Thuilleur, DG de Paredes : « L'excellence du service comme objectif majeur »

En dehors de la spécialisation des équipes, comment va se traduire la mise en œuvre de votre démarche de multi-spécialiste ?

Nous allons spécialiser nos offres produits et services. Plutôt que d'avoir le plus de produits en référence, nous allons concevoir des offres ciblées répondant aux attentes de chaque client, parfaitement adaptées aux besoins de leur activité. Dans le même temps, dans l'industrie par exemple, nous avons repéré les secteurs les plus demandeurs de qualité dans l'hygiène et nous allons nous spécialiser là-dessus : agroalimentaire, cosmétique, pharmacie. Nous voulons aller vers une satisfaction client optimale.

La logistique est l'autre grand défi que vous devez relever pour y parvenir ?

En effet, et nous allons inaugurer au printemps prochain un nouveau stock centralisé de 15 000 m2, à Saint-Quentin-Fallavier. Il remplacera le stock central actuel, qui totalise seulement 6 000 m2 et qui n'est que partiel. Le nouveau stock centralisé viendra en appui de nos 10 stocks régionaux, comme celui Genas, qui assurent la distribution chez nos clients. Avec la mise en service de cet outil, nous nous voulons éviter les ruptures d'approvisionnement ou les livraisons incomplètes. Dans notre secteur d'activité, moins de 75 % des commandes sont livrées à temps et complètes ; nous voulons tendre demain vers les 95 %.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer