AccueilEconomieOpération Bol d’Air : sortir le dirigeant en difficulté de son isolement

Opération Bol d’Air : sortir le dirigeant en difficulté de son isolement

L'opération Bol d'Air lancée par l'association Second Souffle à Lyon vise à aider, informer et accompagner le dirigeant en difficulté.
La 2e édition de l’opération Bol d’Air débute le 20 octobre et est destinée à aider les entreprises en difficulté.
© Julien Thibert - La 2e édition de l’opération Bol d’Air débute le 20 octobre et est destinée à aider les entreprises en difficulté.

Economie Publié le ,

Les choses sérieuses commencent pour les entreprises confrontées au début du remboursement des PGE, des dettes fiscales et sociales et ce, dans un contexte économique rendu difficile par la pénurie de matières premières, de main d’œuvre et de hausse des coûts de l’énergie.

"La pente se raidit pour les entreprises qui étaient déjà en difficulté avant la crise Covid, dont je rappelle, que la dette associée n’est pas encore traitée" prévient et insiste Thierry Gardon, président du tribunal de commerce de Lyon. La juridiction, qui aux côtés de l’Ordre des Experts-Comptables Auvergne-Rhône-Alpes et du Barreau de Lyon, participe à l’opération Bol d’Air portée par l’association Second Souffle.

"Sortir de diirgeant de son isolement" explique Guillaume Bourdon, président de Second Souffle à Lyon

Oser demander de l'aide

Un dispositif destiné aux chefs d’entreprise en difficulté, qui peuvent bénéficier d’une aide gratuite et confidentielle de la part de ces instances impliquées bénévolement.

"Un seul numéro (vert), le 0 801 280 250 à disposition des dirigeants pour qu’ils puissent prendre rendez-vous avec nous. Il ne faut pas hésiter à nous contacter avant qu’il ne soit trop tard, car il existe des solutions, encore faut-il que les difficultés soient connues et traitées en amont" précise Odile Dubreuil, présidente de l’Ordre des experts-comptables Aura.

"C’est tout le défi de ce dispositif : sortir le dirigeant de son isolement qui par déni ou peur n’ose pas demander de l’aide" complète Guillaume Bourdon, président de Second Souffle à Lyon.

A début octobre, le tribunal de commerce de Lyon a traité 880 dossiers d’entreprises en difficulté (contre 1 400 en 2019). Thierry Gardon son président explique que 70 % des entreprises qui se sont mises sous la protection du TC sont passées en procédures amiables et non en procédures judiciaires.

Entre 2021 et 2022, les procédures judiciaires ont augmenté de 35 % et les procédures de prévention de 120 %.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?