Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

OL Groupe s'invite sur le parquet de l'Asvel

le - - Actualité

OL Groupe s'invite sur le parquet de l'Asvel

Les deux clubs majeurs de la métropole lyonnaise sont désormais réunis, avec l'entrée d'OL Groupe au capital de LDLC Asvel. Un rapprochement qui va bien au-delà du seul aspect sportif.

Samedi 22 juin, Jean-Michel Aulas et Tony Parker ont officialisé le rapprochement capitalistique de leurs clubs respectifs. Le président de l'Olympique Lyonnais a déposé un peu plus de 3,4 M€ dans la corbeille de la mariée, pour assurer une prise de participation minoritaire (légèrement plus de 20 %) d'OL Groupe dans le capital de l'ASVEL. « Il s'agit d'une augmentation de capital, pas de cession de parts, donc cela apporte un certain nombre de ressources supplémentaires », précise Jean-Michel Aulas.

Cette mise de départ s'accompagnera d'un chèque de 2,5 M€ par saison dans le cadre d'un contrat de sponsoring sur cinq ans. Car pour les deux présidents, l'objectif est de passer d'une dimension nationale à une dimension internationale. « Face à des compétiteurs qui s'appellent Real Madrid, Barcelone, Moscou…, notre projet est de devenir une référence européenne. Une référence en matière sportive mais aussi de marque, car la marque sous-tend les ressources et, dans le basket comme dans le football, nous avons besoin de beaucoup de ressources », confirme Jean-Michel Aulas.

Conséquence directe de cette opération, Tony Parker a décidé d'abandonner le projet d'Arena, qui devait voir le jour sur le site du stade Georges Lyvet, à l'horizon 2021. Conformément à ce qu'il avait indiqué il y a quelques mois, le président de l'Olympique Lyonnais a confirmé la construction d'une salle de 15 à 17 000 places, à proximité du Groupama Stadium, qui accueillera les matchs d'Euroligue de l'ASVEL. « Nous pensons qu'elle pourra être opérationnelle en 2022 », précise-t-il. « Cela correspond au cahier des charges de l'Euroligue, se réjouit Tony Parker. Je crois que nous pouvons faire confiance à OL Group pour construire une salle dans laquelle nous serons fiers de jouer. »

Bien qu'il s'avoue très déçu, Didier Caudard-Breille, le président de la société DCB International, qui portait le projet d'ASVEL Arena, estime qu'il faut maintenant passer à autre chose et souhaite accompagner l'OL et l'ASVEL dans leurs projets futurs. « Le groupe DCB International était à nos côtés et le sera encore à l'avenir », a d'ailleurs indiqué Gaëtan Muller, président délégué de l'ASVEL Basket.

Du côté de la mairie de Villeurbanne, en revanche, le ton est beaucoup moins conciliant. Jean-Paul Bret, le maire de la ville, qui n'avait pas été convié à la conférence de presse organisée par l'OL et l'ASVEL, ne cache pas sa déception. Et n'hésite pas à parler de « duplicité » lorsqu'il évoque l'attitude de Tony Parker. « Cela démontre un réel manque de considération pour le travail que nos équipes et celles de la Métropole ont réalisé, afin de répondre aux desiderata de l'ASVEL, qui souhaitait disposer d'une salle à la hauteur de ses ambitions en Euroligue, à l'horizon 2022. Nous prenons acte de ce changement de stratégie, mais je rappelle que nous avons investi 1,8 M€ depuis 2010, pour aménager l'Astroballe selon la volonté de Tony Parker. Il est clair que si nous devions réaliser de nouveaux travaux d'aménagement à l'avenir, cela nous amènerait à revoir le loyer de la salle », affirme-t-il.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer