AccueilActualitéOL et LDLC Asvel main dans la main

OL et LDLC Asvel main dans la main

La cérémonie commune des vœux de Tony Parker et Jean-Michel Aulas, qui s'est déroulée le 8 janvier au Groupama Stadium, au-delà de l'effet communication fort, atteste d'une réalité business implacable.
OL et LDLC Asvel main dans la main
© Damien LG / OL

Actualité Publié le ,

Les deux clubs qu'ils dirigent s'inscrivent dans une dynamique sportive et économique qui en fait une des plus grandes communautés BtoB de France avec près de 5 000 clients et un ensemble de partenaires -citons : Adequat, LDLC, Serfim, Veolia ou encore DCB International – vouée à grossir au vu des résultats fournis par les deux clubs. Face à cette dynamique commune, on ne peut s'empêcher d'évoquer la possible création d'un club omnisports, modèle qui a fondé la réussite de nombreux autres clubs en Europe. Mais Jean-Michel Aulas le confirme : « l'heure n'est pas à la fusion de nos entités même si l'on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Nous avons une ambition commune, celle d'amener LDLC Asvel et l'OL au plus haut niveau européen par notre complémentarité et par la création de synergies ». Pour Tony Parker « l'aventure ne fait que commencer avec l'OL même si je connais Jean-Michel (Ndlr : Aulas) depuis 15 ans et qui m'a nourri dans mes ambitions entrepreneuriales ». Après la signature cette semaine d'un partenariat sur le e-sport (pour la création d'une Team LDLC OL) qui rapproche encore plus les deux clubs, le gros dossier commun de l'année reste le projet d'Arena, complexe destiné à accueillir d'ici 2023 des spectacles et d'autres grands évènement comme les matches d'Euroligue de l'Asvel. Sur ce sujet, le président de l'OL explique que « de nombreuses étapes doivent encore être franchies ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?