Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Okeenea installe ses feux sonores à New York

le - - Entreprise de la semaine

Okeenea installe ses feux sonores à New York
DR - L'entreprise a déjà installé plus de 200 000 feux sonores.

L'entreprise de Champagne-au-Mont-d'Or, spécialisée dans les solutions de sécurité et d'accessibilité pour les personnes en situation de handicap, a été retenue pour équiper un carrefour complexe. Ce marché devrait lui ouvrir d'autres portes à l'international.

En avril prochain, Okeenea mettra en place pour une période test de 6 mois ses nouveaux feux sonores aBeacon. « Cet équipement de troisième génération facilite et sécurise les traversées piétonnes des personnes avec un handicap visuel grâce à l'activation sonore par smartphone. De plus, notre partenariat avec la start-up parisienne Connecthings nous permet d'apporter des services d'informations complémentaires en collectant et délivrant les données d'open data de la ville de New York : présence de chantier, position de la voie vélo, localisation de l'arrêt de bus… », explique Sylvain Denoncin, président d'Okeenea.

Ce marché devrait accélérer le développement international de la PME de Champagne-au-Mont-d'Or. « Il y a bientôt un an, nous avons lancé notre projet d'internationalisation en nous centrant sur les feux sonores. Nous avons un vrai savoir-faire dans ce domaine car nos feux sonores sont à déclenchement par télécommande et/ou smartphone et offrent une bonne qualité sonore. Dans les autres pays, les systèmes de bip permanent ou les systèmes à la demande avec un bouton poussoir sont peu efficaces et génèrent de la pollution sonore », affirme Sylvain Denoncin. Si l'exception technologique française a séduit le Département des Transports de New York, d'autres villes ont fait part de leur intérêt, notamment lors du Smart City Expo World Congress à Barcelone en novembre dernier. Des dispositifs sont ainsi à l'essai en Belgique, en Angleterre, en Irlande, au Canada, en Nouvelle-Zélande…

Pour rester à la pointe, Okeenea, positionnée depuis sa création en 1993 sur les feux sonores radiocommandés, investit massivement en R&D. « Nous consacrons environ 500 000 € aux innovations à chaque exercice et nous avons 10 personnes sur cette activité », souligne le président. Un effort important pour une entreprise de 45 collaborateurs qui devrait réaliser un chiffre d'affaires de 7,5 M€ sur son exercice 2018-2019. Sur son dernier exercice clos en mars 2018, la PME a enregistré 6,69 M€ de chiffre d'affaires pour un bénéfice de 238 000 €. « Sur les prochaines années, compte tenu du potentiel sur les marchés étranges, nous visons une croissance de 15 % à 20 % par an », ambitionne Sylvain Denoncin.

L'entreprise, qui compte 200 000 feux sonores installés dans les rues, propose également d'autres produits pour garantir la mobilité et la sécurité des personnes en situation de handicap. Des balises sonores, des rampes d'accès PMR, des bandes d'éveil de vigilance, de la signalétique, des nez de marche… composent son catalogue. « Nous concevons un tiers de nos produits en interne et nous sommes distributeurs pour les autres dispositifs. Notre rôle n'est pas simplement de commercialiser des technologies. Nous avons véritablement une mission de conseil et d'accompagnement en analysant les usages et en aidant à la mise aux normes dans le cadre des obligations légales », fait savoir le dirigeant. Aujourd'hui, Okeenea équipe les stations de la RATP de balises sonores, suite à un appel d'offres remporté en 2018, et accompagne le plan de déploiement des hôtels du groupe Accor. « Des collectivités, des musées, des chaînes de magasins, des banques… font également appel à nos services », complète Sylvain Denoncin.

Sylvain Denoncin, président d'Okeenea :

« Préserver notre indépendance et notre autonomie »

Okeenea est née au début des années 1990. Racontez-nous ses 25 ans d'histoire ?

L'entreprise a, en effet, été créée en 1993 par Gilles Rochon sous le nom d'EO Guidage pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap grâce aux nouvelles technologies. En 2009, Rémi et Martin Rochon, fils de Gilles, et moi-même avons repris l'entreprise et poursuivis son développement en étoffant la gamme de produits et services. Nous sommes toujours tous les trois associés et dirigeons une équipe de 45 personnes, dont deux salariés basés dans notre bureau à Paris.

Positionnée sur les questions de smart city et de ville inclusive, Okeenea est parfaitement dans l'air du temps ?

Le développement des villes intelligentes et des technologies numériques soutient notre croissance. Aujourd'hui, les villes veillent à la qualité de leur environnement pour le confort des habitants. Réduire la pollution sonore est un vrai enjeu d'attractivité et nos solutions répondent à cet enjeu. Rien qu'à New York, le marché potentiel représente 50 M€ !

Pourriez-vous envisager une levée de fonds pour accélérer votre développement ?

Nous avons étudié la question il y a quelques années, mais nous avons exclu cette idée. Nous finançons sur fonds propres notre R&D pour préserver notre indépendance et rester autonomes. Sur le marché des collectivités, il faut de toute façon prendre le temps de tester et d'échanger avant de voir des projets se concrétiser.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide