Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Nuits Sonores, une flamboyante 17ème édition

le - - Musique

Nuits Sonores, une flamboyante 17ème édition
Brice Robert - Nuits sonores 2018, Usines Fagor-Brandt

Après Gonzales, déjà complet en concert d'ouverture à l'auditorium, voici que les Nuits Sonores ont dévoilé la majeure partie de la programmation de leur 17ème édition. Et ça envoie du lourd pour les 20 ans de l'association fondatrice des Nuits.

Si le public connaissait déjà quelques noms de cette nouvelle édition, la liste n'était pas encore complète. Voila qui est fait avec un programme pensé comme une référence avec un mélange d'artistes « mainstream » et d'autres nettement moins.

C'est un peu l'ADN de ce festival qui a toujours le souci d'équilibrer les coups de cœur et les grosses machines. Et d'adopter pour cette édition un « point de vue analytique », selon les mots de son directeur artistique, Pierre-Marie Oullion.

Ainsi, la soirée 1 propose un programme entre grosses pointures et artistes exigeantes. La scène 2 revisite les fondamentaux de la techno, de ses origines à sa réappropriation, avec des artistes comme Model 500, figure historique considéré comme l'un des pères du genre ou les Lyonnais de J-Zbel, déjà vus au Nuits sonores 2016.

Tandis que la scène 3 promet de sacrés dépaysements avec la Tunisienne installée à Berlin Deena Abdelwaheb, l'Égyptien 3Phaz ou le Belge Maoupa Mazzocchetti et ses sons caraïbes.

La Nuit 3 (pour l'instant le programme du circuit électronique n'est pas encore annoncé) poursuit l'alternance entre Laurent Garnier, habitué notoire du festival et Richie Hawtin, artiste phare qui vient pour la première fois, deux grands noms et l'artiste palestinienne engagée SAMA' ou le collectif MEUTE qui reprend des classiques techno à la fanfare.

Quant à la soirée 4, elle interpelle avec l'improbable invitation à Charlotte Gainsbourg sur le même plateau que The Black Madonna et Jayda G, sans vraiment étonner, quand on connaît la propension de la direction artistique à vouloir troubler le public par des propositions inattendues.

La programmation jour fait presque autant saliver que celle des Nuits, avec des curateurs et curatrices de choix, comme Bonobo, l'irrésistible Peggy Gou, Maceo Plex et Lena Willikens. Bref, une excellente programmation pour fêter dignement les 20 ans d'Arty Farty !

Nuits sonores, 28 mai au 2 juin, www.nuits-sonores.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer