AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentUne nouvelle dimension pour Partition

Une nouvelle dimension pour Partition

La société spécialisée dans l'aménagement des espaces de travail élargit son périmètre géographique et se positionne sur de plus grosses opérations.
Une nouvelle dimension pour Partition
DR - Blandine Brochier et Hugo Charbonnel forment un binôme dynamique.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

« Nous voulons sortir des frontières régionales et séduire de nouvelles entreprises », ambitionne Blandine Brochier qui, en 2011, a créé Partition avec Didier Caudard-Breille. Pour soutenir ce développement d'activité, Hugo Charbonnel a rejoint l'entreprise en janvier au poste de président. Diplômé de l'Ecole Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment et titulaire d'une Maîtrise de Management de l'EM Lyon, il est entré dans l'entreprise familiale éponyme d'aménagements intérieurs en 2000 puis a accompagné Thierry Glories, président de TGL Group, qui a formulé en 2016 une offre de reprise du fonds de commerce.

« Nous travaillons en binôme en mettant en commun notre réseau et nos compétences. Avec 4 personnes pour gérer l'opérationnel, nous gagnons en crédibilité et pouvons répondre à de plus grosses opérations en Auvergne-Rhône-Alpes comme à Paris », explique Blandine Brochier. En 2017, Partition est intervenue en rénovation et en aménagement de bureaux neufs pour Blédina à Limonest, l'école de commerce Burgundy School of Business à Lyon, le cabinet d'avocats CVS à Lyon et à Paris, Bel Air Camp à Villeurbanne… « Depuis 2011, nous avons aménagé plus de 72 000 m2. Icade, ANF Immobilier ou encore Linkcity nous confient des missions », fait savoir Blandine Brochier qui vise 1 M€ de chiffre d'affaires cette année.

De la réflexion à la livraison clé en main, Partition accompagne le dirigeant d'entreprise et son équipe dans le changement de leurs locaux, mais aussi dans leur nouvelle façon de travailler. « L'aménagement des espaces de travail a un impact sur le management », constate la spécialiste qui veille toujours à bien comprendre l'ADN et la culture de ses clients pour personnaliser le projet. De grandes tendances se dessinent toutefois. « On décloisonne beaucoup, mais sans être dans de grands plateaux bruyants en open space. Il s'agit plutôt d'amener de la fluidité et de la communication tout en réservant des espaces pour se concentrer. C'est possible grâce à l'évolution du mobilier et des matériaux qui sont à la fois esthétiques et performants sur l'acoustique », analyse-t-elle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?