Notice: Undefined property: stdClass::$autprenom in /data/web/owo/www/app/views/Layout_tpl.php on line 169

Notice: Undefined property: stdClass::$autnom in /data/web/owo/www/app/views/Layout_tpl.php on line 169
AccueilActualitéNouveau lycée Docteur Charles Mérieux à Lyon : 65 millions d'euros pour l'établissement du futur

RÉGION-AUVERGNE-RHÔNE-ALPES Nouveau lycée Docteur Charles Mérieux à Lyon : 65 millions d'euros pour l'établissement du futur

Laurent Wauquiez était en visite lundi 30 août au lycée Docteur Charles Mérieux, qui va ouvrir ses portes dans le quartier de Lyon Gerland. La Région entend faire de cet établissement "nouvelle génération" un laboratoire de pratiques pédagogiques renouvelées.
Nouveau lycée Docteur Charles Mérieux à Lyon : 65 millions d'euros pour l'établissement du futur
© Julien Verchère - Laurent Wauquiez lundi 30 août à la rencontre des enseignants du nouveau lycée Docteur Charles Mérieux à Lyon.

Actualité Publié le ,

Laurent Wauquiez l'assure tout en esquivant la question, la page de la politique nationale est derrière lui et il a l'esprit entièrement tourné vers la rentrée scolaire qui se profile pour cette fin de semaine.

Quelques jours après avoir annoncé qu'il ne serait finalement pas candidat à la primaire de la Droite et du Centre, le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes était en visite lundi 30 août à Lyon à la rencontre des équipes pédagogiques du tout nouveau lycée Docteur Charles Mérieux. Celui-ci est situé dans le 7e arrondissement, à deux pas du Pont Pasteur, sur la rive du Rhône faisant face au Musée des Confluences. 

L'établissement ouvrira ses portes dans quelques jours, accueillant dès cette rentrée 365 élèves (7 classes de seconde et 5 de première générale et technologique). A terme, ce sont 800 à 900 élèves qui fréquenteront ce lycée axé sur les sciences – mais pas que – et pensé comme un établissement du futur. 32 enseignants ont été recrutés suite à un appel à candidatures.

Un laboratoire pour de nouvelles pratiques pédagogiques

"Ce lycée doit ouvrir le chemin pour mettre en place de nouvelles pratiques pédagogiques. Il doit favoriser de nouveaux rapports entre élèves et professeurs, mais aussi être ouvert sur l'extérieur, aux chercheurs, aux entreprises… Nous serons attentifs aux retours de toutes les personnes qui le fréquenteront afin de dupliquer dans d'autres établissements ce qui aura réussi ici", a résumé Laurent Wauquiez, déambulant entre couloirs et salles de classe et échangeant longuement avec les enseignants.

Matériel numérique venant aux élèves plutôt que l'inverse, salles et mobilier adaptés pour une modularité quotidienne favorisant le travail en petits groupes, "fab lab", salle de visio-conférence, Auvergne-Rhône-Alpes a en tout cas mis les moyens. 

© Julien Verchère

Une facture à 65 millions d'euros

Aménagé sur cinq niveaux dans un ex-immeuble de bureaux abritant auparavant le siège social de Sanofi, le lycée Docteur Charles Mérieux aura coûté très cher à la Région : 65 millions d'euros, dont 39 uniquement pour le rachat du site.

Mais face à la pression démographique de la Métropole de Lyon (2000 lycéens supplémentaires attendus à horizon 2030), le projet répondait selon le président de Région à un caractère d'urgence "alors qu'aucun nouveau lycée n'avait été ouvert depuis 25 ans à Lyon".

Laurent Wauquiez a profité de cette visite pour souligner plus largement les efforts consentis par la Région afin de moderniser les lycées. "Notre niveau d'engagement est record avec 500 millions d'euros de travaux pour 2021-2022 et près de 750 opérations de rénovation à travers toute la région", a insisté le président d'Auvergne-Rhône-Alpes. 

 

Qualité et purification de l'air : "Notre préoccupation majeure pour cette rentrée"

© Julien Verchère / Les capteurs CO2, "une priorité" dans les lycées selon Laurent Wauquiez.

Laurent Wauquiez est revenu sur le grand chantier de qualité et de purification de l'air dans les lycées, "le plus grand défi pour que cette rentrée se déroule bien malgré le Covid". L'élu LR a fixé un objectif de 2000 purificateurs d'air et 3000 capteurs CO2 installés prochainement.

"Nous avons été les premiers à considérer que la qualité et la purification de l'air constituaient des aspects fondamentaux de la lutte contre le Covid", a-t-il martelé, constatant que la position du ministre de l'Education avait évolué sur la question.

"J'ai d'ailleurs proposé en fin de semaine dernière à Jean-Michel Blanquer soit pilote sur les capteurs de CO2, à travers la signature d'une convention avec l'Education nationale" a lancé Laurent Wauquiez. Preuve que le président de Région a encore l'intention de faire entendre sa voix au chapitre national dans les prochaines semaines. 

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?