AccueilEconomieNon-salariés : forte inégalités de revenus

Non-salariés : forte inégalités de revenus

En Rhône-Alpes, plus de 300 000 actifs exercent une activité non salariée. Mais leurs revenus varient selon leur domaine d'activité.

Economie Publié le ,

Agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales ou encore auto-entrepreneurs (17% d’entre eux en Rhône-Alpes), les non-salariés exercent dans les commerces de proximité (14%), les services de proximité et la construction (13%) ou les professions libérales de santé (11%). Selon une étude de l’Insee Rhône-Alpes, les non-salariés de la région (13% de la population active occupée) gagnent, en 2011, pour près de 50% d’entre eux, plus de 18 100 € par an (18 600 € en France métropolitaine). Néanmoins, les écarts de revenus sont deux fois plus importants que les écarts constatés entre salariés. En cause : un lien direct avec leur domaine d’activité.

Les professions juridiques, le commerce pharmaceutique et les professions libérales de santé affichent les revenus les plus élevés (65 000 € en moyenne) alors qu’ils ne représentent que 14% de l’activité globale des non-salariés sur la région. Si dans ces secteurs la répartition des revenus est assez égalitaire, l’étude montre une forte disparité à l’intérieur même de ces secteurs d’activités fortement rémunérateurs. Par exemple, dans les professions juridiques, si 50% des non-salariés gagnent moins de 60 700 € en 2011, un quart d’entre eux dépassent les 150 000 € de revenus annuel.

A contrario, les agriculteurs ont les revenus les plus faibles (11 300 € par an) suivis par les services de proximité, le tourisme, les arts et le commerce de proximité (entre 15 000 et 21 000 € de revenus annuels). Les écarts se creusent davantage du côté des auto-entrepreneurs. Ils ne gagnent en moyenne que 5 500 € par an, 6 500 € pour les mono-actifs, en 2011. Aux extrémités, 10% des auto-entrepreneurs gagnent moins de 280 euros par mois, tandis que 10% d’entre eux déclarent plus de 14 400 € par an, loin du seuil légal de 32 900 € annuel.

A noter que les revenus des non-salariés incluent « revenus du travail et du capital sans que l’étude ne puisse distinguer les deux dimensions », souligne Pascal Oger, directeur régional de l’Insee.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?