AccueilEconomieServicesNœud ferroviaire lyonnais : la balle est dans le camp de SNCF Réseau

Nœud ferroviaire lyonnais : la balle est dans le camp de SNCF Réseau

Nœud ferroviaire lyonnais : la balle est dans le camp de SNCF Réseau
Chantal Jouanno, Présidente de la Commission nationale du débat public et Jean-Claude Ruysschaert, Président de la Commission particulière du NFL lors de la remise du compte-rendu du débat public à SNCF Réseau.

EconomieServices Publié le ,

« Le premier enseignement à retenir est l'urgence à intervenir. Nous sommes dans une configuration de saturation complète et on ne peut attendre 20 ans pour voir la réalisation du nœud ferroviaire », appuie Jean-Claude Ruysschaert, Président de la Commission particulière du NFL. Il faut vraiment que SNCF Réseau, ses partenaires et les autorités organisatrices se mettent autour de la table et définissent un plan d'action à court et moyen terme ».

Une réaction qui fait suite aux nombreuses protestations des 6000 participants au débat public qui dénoncent le manque de coordination entre les acteurs du transport autour de Lyon et formulent, en matière de mobilité du quotidien, plusieurs propositions d'amélioration de l'existant comme la réouverture de lignes, de gares, la banalisation de voies, l'extension de l'amplitude horaire, de la capacité des TER, des parcs relais, etc...

Autre objectif, désengorger la gare de la Part-Dieu. SNCF Réseau souhaite créer deux nouvelles voies traversant la ville du nord au sud. Une des questions posées au public était de savoir si cette liaison devait se faire en souterrain (privilégiée par les collectivités) ou en aérien (défendue par les associations). Résultat, aucune des deux options ne fait consensus en l'état. Plusieurs participants ont suggéré que l'option aérienne pouvait être articulée avec des projets de requalification urbaine comme la couverture des voies au niveau du boulevard des Tchécoslovaques. Des propositions qui méritent d'être approfondies en lien étroit avec la Métropole.

D'autres solutions alternatives sont apparues reposant sur la mise à quatre voies de la section Saint-Fons-Grenay et la réalisation partielle du contournement ferroviaire de l'agglomération Lyonnaise (CFAL) faisant suite au projet initial (Saint-Clair- La Guillotière, Saint-Fons-Grenay) qui répond quasiment aux mêmes objectifs présentés par la SNCF.

« Il faut désormais des actes et des réponses clairs », renchérit Chantal Jouanno, Présidente de la Commission nationale du débat public, pointant du doigt qu'il s'agit du 5e voire 6e débat engagé en AuRA sur les infrastructures de transport. «De tous les projets souvent pertinents proposés jusque-là, aucun n'a été officiellement abandonné mais aucun n'a été clairement décidé et mis en œuvre... ».

Poursuivre la démarche de concertation

Ce débat a démontré la richesse que pouvait apporter l'expertise d'usage sur les grands projets de mobilité. La commission recommande de poursuivre cette méthode par la création d'un comité de suivi associant SNCF Réseau, SNCF Mobilités, les collectivités territoriales concernées ainsi que des associations représentatives des habitants et des usagers. Elle souhaite que soit également mis en place un dispositif d'information et de participation continu du grand public, par exemple, au moyen d'un site interactif.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?