AccueilNicolas Jacquet, nouveau Procureur de la République

Nicolas Jacquet, nouveau Procureur de la République

Nicolas Jacquet, nouveau Procureur de la République
M.G. - A gauche, Nicolas Jacquet

Publié le ,

Avant de procéder à l'installation de Nicolas Jacquet, le président du TGI Thierry Polle a retracé avec beaucoup d'empathie le parcours lyonnais de Marc Cimamonti, désormais appelé aux fonctions de Procureur général près la Cour d'appel de Versailles : « ce dernier a fortement marqué de sa grande et chaleureuse personnalité notre juridiction ».

Âgé de 54 ans et né à Versailles, Nicolas Jacquet a occupé plusieurs fonctions de haut niveau au sein de ministères d'abord, puis en tant que procureur de la République (4 postes entre 2004 et 2018) avant de rejoindre Lyon fin 2018, juste après Rennes.

Que ce soit ensuite à l'endroit du Premier président de la Cour d'appel, de sa Procureure générale, du bâtonnier, du président du TC, de la famille judiciaire au complet et des différents ordres professionnels, sans oublier les magistrats du parquet, Nicolas Jacquet a décrypté les grandes lignes de son action future, sans a priori et idées préconçues « mais avec la forte conscience du travail accompli par mon prédécesseur».

Pour lui, un Ministère public indépendant, impartial, responsable et engagé doit être en capacité d'assurer la qualité de la réponse judiciaire dans le strict respect de la loi et des orientations générales de la politique pénale, sans oublier bien sûr les missions sécuritaires du quotidien et la protection comme l'accompagnement des victimes.

Pour terminer ses propos, le président du TGI a dressé un état des lieux de sa juridiction, sans omettre ses difficultés systémiques et de personnel, sans pour autant faire preuve de découragement..

Nicolas Jacquet

Ses cinq dernières affectations l'étaient comme procureur de la République TGI de Rennes (2016-2018), TGI de Poitiers (2012-2015), TGI d'Angoulême (2008-2012), TGI de Bergerac (2004-2008) et désormais TGI de Lyon depuis décembre 2018.

Il a également été conseiller technique justice au cabinet du Premier ministre, secrétaire général près la Cour d'appel de Paris, chef de cabinet du directeur des affaires criminelles et des grâces, magistrat au bureau de la justice pénale et des libertés individuelles, au bureau de la lutte contre le terrorisme.

Auditeur de l'IHESI, il occupe ou a occupé de nombreuses autres fonction, pour ne citer que le conseil supérieur de la médecine légale, la conférence nationale des procureurs de la République ou encore la commission de discipline de la ligue national de football.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?