AccueilNever complain, never explain, nouveau festival qui décoiffe

Never complain, never explain, nouveau festival qui décoiffe

Never complain, never explain, nouveau festival qui décoiffe
DR

Publié le ,

Voilà que se profile un nouveau rendez-vous aux Subsistances, en ce mois de novembre déjà riche. Intitulé Never complain, never explain, traduit ici par "Ni jérémiades ni explications", il est « dédié aux propositions qui subvertissent et bouleversent nos habitudes de spectateurs ».

Tout un programme décliné sur un week-end ! Et de jeunes artistes à découvrir. Avec de nouveaux spectacles, à peine éclos. Sur quatre compagnies invitées, trois proposent une création singulière.

Que ce soit Corinne Linder et son cirque en réalité virtuelle ou Pierre Cartonnet et Julien Lepreux avec leur première création, une réflexion autour du son et du bruit, ces équipes artistiques cherchent à questionner leur discipline et leur façon de l'envisager.

Ainsi Pierre Cartonnet, circassien spécialisé en mât chinois mais aussi danseur chez Pierre Rigal et Aurélien Bory, comédien accompli, chez David Bobbée ou dans la série télévisée Agatha se jette à l'eau avec son complice, rencontré lors sa collaboration avec Rigal, Julien Lepreux pour construire une pièce autour des bruits, ceux de l'extérieur mais aussi ceux de l'intérieur.

L'occasion de développer une réflexion sur « L'urgence de se faire entendre dans une société où le culte de la réussite individuelle est omniprésent ». Tout comme Benjamin Villemagne et Raphaël Gouisset s'interrogent sur le pouvoir des GAFA (pour Google, Apple, Facebook et Amazon) et surtout celui que les individus leur laissent.

Performance à la croisée du « net art » et du théâtre, C.G.U (pour conditions générales d'utilisation) propose de faire entendre ces fameuses conditions générales d'utilisation. Corinne Linder invite à se glisser, l'espace de quelques instants dans la peau d'un voltigeur, grâce à une expérience en réalité virtuelle et réalité mixte. À vivre !

Les Subsistances, 15 au 17 novembre, www.les-subs.com

Nuit du cirque

Pour la première fois, le cirque de création a droit à une soirée spéciale, la Nuit du cirque. Soixante structures se mobilisent pour montrer toute la vitalité de cet art qui bénéficie d'une grosse cote de popularité auprès du public, conquis à la fois par les prouesses techniques mais aussi la poésie et parfois l'engagement de ses propositions. Hormis les Subsistances qui inscrivent dans ce cadre 3 des 4 spectacles présentés lors du festival, le Théâtre du Vellein propose deux rendez-vous ; un spectacle de la compagnie Lapsus et un repas/cabaret magique. Le 15 novembre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?