Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Nathalie Frier : « Porter le territoire comme un atout pour la Métropole »

le - - Collectivités

Nathalie Frier : « Porter le territoire comme un atout pour la Métropole »
DR - Nathalie Frier, maire de Saint-Fons.

Elue maire de Saint-Fons en 2014 après avoir été dans l'opposition, Nathalie Frier souhaite que le débat des élections municipales et métropolitaines se concentre sur les préoccupations des habitants et non sur des enjeux politiciens.

Quels sont les grands projets, notamment économiques, menés dans la commune sur ce mandat ?

Nous avons renoué le lien avec les entreprises afin que le développement économique profite aux habitants. Nous avons également travaillé à nous relier à la dynamique de Gerland. L'image de notre territoire a changé et continue de changer. Ce travail porte ses fruits. Nous sommes, par exemple, très heureux de l'implantation du nouveau centre de R&D de Solvay Elkem. La pépinière La Coursive est aussi un outil emblématique et reconnu au niveau de la Métropole. En 2017, la Coursive a d'ailleurs reçu le Trophée des maires du développement économique lors du congrès des maires de France. C'est grâce à des dispositifs comme La Coursive que nous ferons naître sur le territoire des entreprises innovantes. Sur ce mandat, les projets de renouvellement urbain, lancés en 2003-2004, ont réellement pu avancer. De mon point de vue, l'un des enjeux principaux du mandat qui s'achève était d'ouvrir Saint-Fons sur la Métropole.

Quelle vision avez-vous de l'articulation des missions Métropole/Communes et de votre rôle de maire ?

Pour développer les projets et relayer les initiatives de ma commune, ma présence à la Métropole est primordiale. Les projets métropolitains avancent par la volonté des maires impliqués. Il faut porter son territoire comme un atout pour la Métropole. Face à une grosse machine comme la Métropole, où les projets sont parfois longs à aboutir, l'habitant doit être au cœur des préoccupations. Il est important de ne perdre la main, notamment sur les actions sociales. Il faut aussi réussir à ancrer dans l'esprit des habitants qu'ils sont habitants d'une Métropole. Pour autant, le rôle du maire reste central. Même pour des questions qui ne sont pas de sa compétence, comme récemment la collecte des ordures ménagères, le maire reste la porte d'entrée et prend les coups. Le maire est un acteur de proximité essentiel et occupe donc une place centrale.

Que vous inspire la double échéance électorale de l'an prochain ?

Pour le double scrutin de l'an prochain, je vais mener une campagne municipale et métropolitaine. Finalement, il n'y a qu'une seule campagne. Je porterai un discours de continuité d'action pour ne pas rompre la dynamique. Il faudra être dans la pédagogie avec les habitants pour expliquer cette double élection. Le débat à venir doit se focaliser sur des questions concrètes et non sur des questions de personne et des enjeux politiciens.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer