AccueilEconomieNatalie Bassouls, adn d'entrepreneure

Natalie Bassouls, adn d'entrepreneure

Natalie Bassouls, adn d'entrepreneure
Photo DR - Natalie Bassouls, directrice générale de Prismaflex

Economie Publié le ,

À 22 ans, Natalie Bassouls en est persuadée. Elle va créer sa propre entreprise avec celui qui deviendra son mari et un troisième associé, rencontré sur les bancs de l'EM Lyon. En réalité, cette évidence remonte à bien plus loin dans son enfance, comme une continuité de la tradition familiale. "A bien y réfléchir, c'est peut-être génétique parce que j'ai toujours vu mon père travailler dans sa propre société", s'amuse cette fille d'un entrepreneur lyonnais qui a travaillé jusqu'à ses 75 ans. "Mais mon idée n'était pas de suivre ses traces, je voulais partir de zéro et créer quelque chose de toute pièce, faire vivre des gens à travers mon entreprise".

"Nous nous sommes appuyés sur le brevet de mon mari, ingénieur, pour poser les bases de Prismaflex. C'était le boom des services mais nous avions envie d'avoir une usine avec un schéma d'entreprise proche d'une organisation industrielle. A chaque époque ses opportunités et son environnement : si je devais créer quelque chose aujourd'hui, c'est évident que j'irai dans le web", analyse cette originaire de l'Ain, qui s'est installée dans le Beaujolais depuis 15 ans sur un domaine acquis sur "un coup de cœur".

Là aussi, le couple a une démarche de bâtisseurs. "Nous prenons notre temps pour restaurer l'ensemble dans les règles de l'art, pour ne pas dénaturer le bâti", explique la spécialiste du marketing qui a ouvert une de ses salles aux mariages et autres réceptions. "J'aime organiser et faire vivre ma maison ainsi", indique cette mère attentive, proche de ses 3 filles et "très famille". Entrepreneurs perpétuels, le couple s'attèle également à redonner sens aux vignes de son domaine en s'associant avec un jeune viticulteur et son projet bio. "Il a, comme quand nous étions jeune, gagné de nombreux prix, c'est formidable".

Justement, travailler en couple n'est-il pas trop difficile ? "Le secret de notre réussite, c'est que nous avons chacun un domaine de prédilection, avec un vrai respect pour le travail de chacun, doublé d'une grande confiance l'un dans l'autre. Nous sommes heureux de vivre cette aventure ensemble. Et puis je n'ai jamais connu autre chose, c'est impossible de comparer ", répond Natalie Bassouls sans détour même si elle concède qu'il y a eu parfois quelques moments difficiles, étroitement liés avec l'activité de l'entreprise.

Cette grande lectrice, dévoreuse de lignes jusqu'à parfois tard le soir, apprécie tous les styles. Du magazine à la littérature contemporaine en passant par les grands classiques, elle peut lire l'ensemble des écrits d'un auteur quand elle en est une admiratrice enthousiaste, "mais un seul livre à la fois", pour ensuite rapidement le délaisser et s'intéresser à un autre. "Notre époque se construit aussi par ses auteurs", affirme-t-elle ne pouvant en choisir un seul. "C'est trop restrictif pour moi", confie cette férue de sport de glisse, son autre passion.


"L'eau est mon élément, j'adore faire du ski nautique sur la Saône, du bateau ou de la voile", souligne la sportive, qui troque le fleuve pour les pistes enneigées l'hiver. Amatrice de nouvelles expériences, elle aime aussi parcourir le monde sac au dos avec mari et filles, loin des voyages d'affaires conventionnels. Car à 50 ans, Natalie Bassouls voit encore loin. A 50 ans, cultivant une confiance sereine dans l'avenir, Natalie Bassouls reste persuadée que tout reste encore possible.

Natalie Bassouls en 5 mots clés

Date : 1988, le début d'une aventure entrepreneuriale qui a régi le reste de ma vie

Lieu : Le Beaujolais

Ambition : Contribuer, via ce que j'entreprends, au bonheur de mes filles

Phrase : Rien n'est impossible

Personnalité : Alexandra David-Néel, écrivain, exploratrice et aventurière, une femme incroyable et brillante

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?