AccueilLa Start-up qui change votre quotidienMylight System, son boîtier intelligent maximise l'autoconsommation solaire

Mylight System, son boîtier intelligent maximise l'autoconsommation solaire

La start-up conçoit et fabrique un système intelligent de gestion d'énergie solaire permettant d'optimiser sa production et sa consommation locale.
Mylight System, son boîtier intelligent maximise l'autoconsommation solaire
Photo D.R. - Ondine Suavet, directrice générale de Mylight Systems

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

À peine plus gros qu'un coffret électrique connecté aux panneaux photovoltaïques d'un bâtiment, Mylight Systems est capable d'anticiper et de planifier la production d'électricité en fonction de multiples paramètres (météo, consommation, température). Un processus d'optimisation qui permet "jusqu’à 50 % d’autonomie énergétique pour les bâtiments résidentiels et 70% pour le tertiaire" assure Ondine Suavet, directrice générale de Mylight Systems. Ces taux peuvent grimper jusqu'à 70 % quand il est couplé au système complémentaire de gestion du chauffage. Avec autant d'économie sur sa facture d'électricité à la clé.

Basé sur une technologie acquise aux Etats-Unis et améliorée par de la R&D interne (22 brevets au total), Mylight Systems est commercialisé, depuis fin 2014, via un réseau de distributeurs spécialisés dans les énergies renouvelables. Pour renforcer sa présence et son emprise commerciale sur le marché français et européen, notamment en Suisse et en Italie, à gros potentiels, la start-up vient de lever 2 M€ auprès d'Inter Invest Capital. Une opération également destinée à poursuivre la recherche autour du système pour élargir sa gamme, "orientée par exemple autour de la performance de nos batteries", souligne l'ingénieure diplômée de Chimie ParisTech.

La start-up de 10 salariés, qui commercialisera un nouveau coffret en septembre 2016, prévoit de recruter trois personnes et de réaliser un chiffre d'affaires de 4 M€ en 2016. Objectif : réaliser 10 M€ de chiffre d'affaires en 2018 et devenir "un acteur incontournable de la transition énergétique pour favoriser la démocratisation de l'énergie", conclut Ondine Suavet.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?