Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

myLabel propose une nouvelle approche de consommation

Publié le - - La Start-up qui change votre quotidien

myLabel propose une nouvelle approche de consommation
Séverine Renard

L'application d'évaluation des produits alimentaires vise 100 000 utilisateurs cette année et vient de lever 130 000 € pour développer de nouveaux contenus.

« Il y a une vraie perte de confiance des consommateurs envers les distributeurs et les marques et donc un fort besoin d'informations. Nous avons fait le choix de proposer une application, construite avec les évaluations d'associations et d'ONG, qui permet au consommateur de choisir des produits, en magasin ou en ligne, selon ses propres critères et d'accéder à des alternatives si besoin », explique le fondateur Christophe Hurbin. Autour des thèmes de la santé, de l'environnement et du social, chaque utilisateur sélectionne donc ses critères d'importance : absence de pesticides ou de perturbateurs endocriniens, origine des produits ou impact carbone, bien-être animal ou juste rémunération des agriculteurs… En tout, 21 thèmes sont accessibles.

Incubée à Paris pendant deux ans, la start-up, créée en avril 2019, vient de s'installer au CPME for h'all à Lyon, d'où est originaire Christophe Hurbin. Dans cette aventure entrepreneuriale, l'associé majoritaire est entouré de Tarik Tiré, Loïc Tanant et Frank Leprou. L'application citoyenne, gratuite pour l'utilisateur, dénombre à ce jour 25 000 téléchargements. « Nous voulons multiplier le nombre d'utilisateurs par quatre dans l'année », ambitionne Christophe Hurbin. Ce panel représentatif de consommateurs permettra alors à myLabel de vendre aux marques des tableaux de bord sur abonnement, pour mieux comprendre les attentes clients, les perceptions produits... Sur 5 ans, l'entreprise sociale et solidaire table sur un chiffre d'affaires prévisionnel de 24 M€.

Centrée sur l'alimentaire, l'application devrait s'ouvrir à de nouvelles évaluations produits dans les prochains mois, notamment dans le secteur beauté/hygiène. Pour accompagner le développement de ces nouveaux contenus, nouer des partenariats et se faire connaître, 130 000 € ont été récoltés grâce à un financement participatif. « Nous avons pu recruter 3 personnes », fait savoir le président. En fin d'année, une levée de fonds de l'ordre de 500 000 € est prévue pour accélérer le développement en France et débuter le déploiement en Europe. Même si la concurrence est importante, myLabel pense pouvoir se démarquer. « Les consommateurs sont déçus de certaines applications. L'approche centrée sur la nutrition ne leur suffit plus, ils veulent accéder à d'autres critères », constate Loïc Tanant.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer