AccueilMusiqueMusiques à la belle étoile

Musiques à la belle étoile

Sur la route qui conduit à Aix, Orange ou La Roque d'Anthéron, trois escales attendent les mélomanes. A Viviers, point de rencontre de Cordes en Ballade, le Quatuor Debussy prend ses quartiers d'été. A Labeaume, un village de caractère dressé au bord d'une rivière surplombée par les rochers, la musique prend la clé des champs. A Saou, un village de la Drôme, Mozart fait l'école buissonnière.
Musiques à la belle étoile
© Philippe Fournier - Plage de la turlure à Labeaume qui accueille son 20ème festival

CultureMusique Publié le ,

La voix des maîtres

A Viviers, premier rendez-vous de Cordes en ballade le 5 juillet à 21 h, les Debussy invitent le public à un voyage dans la Vienne du 18e siècle, sur les traces de Mozart et de Schubert autour d’un programme pour quatuor à cordes et les voix de Amel Brahim-Djelloul et Florian Sempey. Pendant 15 jours, la voix de ces deux compositeurs, de ces deux maîtres du classique, dialoguera avec l’esthétique contemporaine, le jazz et les musiques du monde. L’accordéoniste Richard Galliano, le Concert Impromptu, le quatuor Aron figurent parmi les têtes d’affiche pour cette 18e édition. Comme à l’habitude les mélomanes pourront assister aux master-class, données cette année par les quatuors Aron et Debussy, et suivre le parcours des « Nouveaux talents » dans les concerts à l’affiche des chapelles et cour de presbytère de l’Ardèche méridionale.

Cordes en ballade, 5 au 17 juillet.
www.cordesenballade.com


Mozart et son héritage

Le flûtiste Philippe Bernold, qui a pris le relais de Henry Fuoc, fondateur de Saou chante Mozart, porte la parole mozartienne dans une quinzaine de villes et village sur le thème de l’héritage. Il donne le « la » de cette 27e édition en invitant ses amis, Henri Demarquette (violoncelle), Claire Désert (piano) et Michel da Silva (alto) à le rejoindre pour les premiers concerts avec des duos, trios et quatuors de Mozart, Beethoven, Schumann, Saint-Saëns et Hummel et Weber.
La Geneva Camerata du pianiste David Greilsammer, la Simphonie du Marais de Hugo Reyne, l’Orchestre régional d’Avignon, le concert Impromptu, le Concert de l’Hostel Dieu, les Quatuor Hermès et Asasello ainsi que quelques solistes, comme les pianistes François Chaplin et Jean-Marc Luisada qui animeront la nuit du piano, complètent une affiche plus riche qu’à l’habitude.

8 au 28 juillet
www.saouchantemozart.com


Les pieds dans l'eau, la tête dans les étoiles

Sur les bords de Labeaume, oubliées les tenues de soirées savamment négligées. Les habitués, les fidèles portent des chaises pliantes, parfois le casse-croûte. Les nouveaux venus découvrent les spécialités ardéchoises arrosées d’une syrah ou d’un viognier du Domaine de Granjon. Ici, la musique investit le théâtre de verdure, sous la majesté des falaises, et les plages de galets pour des concerts, les pieds dans l’eau, la tête dans les étoiles. Le 20e anniversaire ne dérogera pas à la règle. A l’exception du château de Chambonas qui accueille la pianiste Marie-Josèphe Jude. Parmi les principaux invités, citons La Simphonie du Marais, l’ensemble baroque Les Timbres, l’Orchestre des jeunes de Fribourg, la violoncelliste Ophélie Gaillard et son ensemble Pulcinella, le pianiste Franck Krawczyk ou encore le Sirba Octet.


9 juillet au 20 août
www.labeaume-festival.org.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?