AccueilCultureMusiqueMusique / Ambronay : place aux femmes

Musique / Ambronay : place aux femmes

Pour sa 43ème édition, et la première de sa directrice, Isabelle Battioni, arrivée il y a un an et demi, le festival d’Ambronay offre une large place aux femmes. Et c’est tant mieux.
Musique / Ambronay : place aux femmes

CultureMusique Publié le ,

Comme d’habitude, le festival de musique baroque se déroule sur 4 week-ends, avec chacun sa thématique. Ça commence sur les chapeaux de roues avec un week-end intitulé Monumental, en référence aux figures historiques de la musique ancienne et à la richesse patrimoniale de l’abbaye.

Soit René Jacobs qui viendra diriger des cantates de Haendel et Paul Agnew des madrigaux de Schütz (dont on célèbre cette année le 350è anniversaire de sa mort) et 4 cantates de Wiemar de Jean Sebastian Bach.

Le lendemain, ce sera le tour de l’ensemble Sollazzo dirigé par Anna Danilevskaia d’interpréter des chants médiévaux et… le Magnificat d’Arvo Pärt.

Le 2ème week-end d’articule autour des hybridations entre musique ancienne et actuelle, entre hip-hop et baroque, avec une création de Mourad Merzouki autour de la viole de gambe et une commande au chef d’orchestre et compositeur Leonardo Garcia Alarcon, entre autres.

Le 3ème week-end se décline au féminin dans toutes les directions avec un récital de Emmanuelle Bertrand qui jouera les suites de Bach et un concert qui devrait être mémorable de Maya Kamaty, tumultueuse chanteuse réunionnaise, entre autres.

Quant au week-end de clôture il fait la part belle à la jeunesse et à la découverte, une des missions du Centre culturel de rencontres qui porte le festival.

On pourra écouter différents jeunes ensembles, ainsi que l’Orchestre de la 24è académie d’Ambronay dirigé par Ophélie Gaillard, ancienne académicienne elle-même. Du haut de leurs quatre clarinettes, le Quatuor Anches Hantées propose à l’église Saint-Louis de réparer cette injustice et de réhabiliter toutes ces belles mélodies inouïes… Pour ce programme d’opéra donc, point de diva, de colorature ni de baryton-martin mais un surprenant quatuor aux multiples voix qui rend justice à certaines des pages les plus emblématiques du répertoire lyrique.

16 septembre au 9 octobre, festival.ambronay.org

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?