AccueilCollectivitésMusée des Tissus et des Arts décoratifs : du lourd pour le comité scientifique

Musée des Tissus et des Arts décoratifs : du lourd pour le comité scientifique

Musée des Tissus et des Arts décoratifs : du lourd pour le comité scientifique

Collectivités Publié le ,

2,5 millions d'oeuvres couvrant près de 4 500 années d'histoire... "L'un des plus beaux joyaux du monde aurait pu disparaître si la mobilisation autour de la renaissance du musée des tissus n'avait pas eu lieu" dépeint Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a posé 50 M€ pour devenir propriétaire et relancer le site muséal situé rue Auguste Comte, au bord de la fermeture il y a quelques mois.

Autour, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne et Unitex se sont également mobilisés pour asseoir, en parallèle de la fonction culturelle, le rôle économique d'un tel établissement créé en 1856. Le ministère de la Culture participe aussi au financement de l'investissement à hauteur de 5 M€. Le budget de fonctionnement (Région, CCI, Unitex, Ministère de la Culture) est porté à 3,3 M€ par an.

Le comité scientifique, piloté par la nouvelle conservatrice du musée, Esclarmonde Monteil (ex-conservatrice du musée de la Toile de Jouy-en-Josas) et présenté ce 1er octobre, aura la charge de définir le projet muséographique, en constituant le cahier des charges nécessaire ensuite au parti pris architectural et in fine à son fonctionnement. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est éminent.

Parmi les treize membres, on retrouve à sa tête, Sophie Makariou présidente du musée national des arts asiatiques - Guimet de Paris, Henry Loyette, conseiller d'Etat et président honoraire du Musée du Louvre ou encore Aurélie Samuel (Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent) en tant que directrice des collections.

On notera spécifiquement, la présence de Lesley Miller, conservatrice du Victoria Albert Museum de Londres, référence en matière de vision stratégique des nouveaux modèles en termes de pilotage des nouvelles tendances muséographiques.

Car comme l'a souligné L. Wauquiez : "Il est nécessaire de projeter le musée dans le XXIe siècle". Ce dernier prévoit un lancement des travaux l'horizon "ambitieux" de 2020.

Les objectifs du nouveau projet

. Recréer un lieu culturel et scientifique de référence
. Promouvoir les lieux à travers des offres diversifiées et développer la marque scientifique
des Musées
. Développer la boutique et la marque commerciale du Musée des Tissus et des Arts décoratifs
. Promouvoir les produits créatifs et innovants et les savoir-faire d'excellence de l'industrie et des métiers d'art sous
différentes formes (expositions, boutiques éphémères...)
. Mettre à disposition des ressources sur les parcours de formations et les métiers
. Valoriser l'atelier de restauration des tissus
. Proposer des formations pour tous les publics
. Poursuivre la coopération avec le Centre International d'Etudes des Textiles Anciens (CIETA)

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?