AccueilSociétéMourad Merzouki, quadra du hip-hop

Mourad Merzouki, quadra du hip-hop

Mourad Merzouki a eu quarante ans l’année dernière et il les porte bien.

ActualitéSociété Publié le ,

Le petit gars des banlieues chaudes a fait du chemin. Chevalier de la légion d’honneur, il est devenu une star du hip-hop, avec une compagnie qui tourne, dans le monde entier, cinq productions en même temps. Cela n’a pas toujours été le cas. Né à Saint- Priest d’un père ouvrier et d’une mère au foyer, il découvre le hip-hop avec l’émission de Sydney au début des années 1980 et tourne sur la tête avec ses copains en bas des tours. Avant de créer, avec Kader Attou, entre autres, la compagnie Accrorap en 1994, qui sera d’emblée soutenue par Guy Darmet, directeur de la Maison de la danse de l’époque. Suivra la création de Käfig, sa propre compagnie, du nom de son premier spectacle (qui signifie « cage » en arabe et en allemand), en 1996. Pièce attachante et personnelle, Käfig lance la carrière de Mourad Merzouki. Indéfectiblement appuyé par le directeur de la Maison de la Danse, qui accueillera toutes ses créations, Mourad Merzouki enchaîne les pièces à succès, Récital en premier lieu, puis Dix versions, Corps est graphique, Terrain vague, bien d’autres encore (21 en tout). La griffe du chorégraphe se voit au mélange des genres et des disciplines et son utilisation des objets ou des accessoires. En 2009, il est le second chorégraphe hip-hop à être nommé à la tête d’un CCN, en même temps qu’il ouvre un lieu à Bron, Pole Pik, centre de résidences et porteur du festival Karavel. Il oeuvre d’ailleurs à faire vivre les deux lieux en synergie, « établir des passerelles entre deux lieux et deux territoires, trouver des articulations ». Ainsi, fort de l’expérience Karavel, le chorégraphe a monté l’année dernière le festival Kalypso à Créteil, tout comme il y a créé un « jour de fête », en s’inspirant de son expérience du Défilé de la Biennale, auquel il a systématiquement participé et duquel il était artiste associé pour la précédente édition …


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5087 du samedi 8 février 2014 …

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?