AccueilIndustrieModus Valoris entre dans l'ère de la « Maturite »

Modus Valoris entre dans l'ère de la « Maturite »

La filiale de l'entreprise berjallienne Moulin TP a investi 2,1 M€ dans une ligne de tri pour valoriser les mâchefers.
Modus Valoris entre dans l'ère de la « Maturite »
© : DR

EconomieIndustrie Publié le ,

Depuis 30 ans, Modus Valoris recycle et valorise les mâchefers d’incinération de déchets non dangereux, résidus issus de l’incinération des déchets ménagers. « Dans un rayon de 50 km, nous avons une double clientèle : les incinérateurs qui cherchent une solution pour leurs mâchefers et les entreprises de BTP qui peuvent les utiliser, une fois transformés par nos soins, comme granulats. Essentiellement dans la voirie pour l’instant », explique le dirigeant de l’entreprise Guy Moulin.


Huit salariés travaillent directement pour Modus Valoris, filiale de Moulin TP. Un poids lourd du BTP isérois (35 M€ de CA en 2015), qui emploie quelque 300 salariés, répartis entre le siège de Bourgoin-Jallieu, une agence à Colombier-Saugnieu (Rhône) et une autre à Brignoud (Isère).

Pour sa filiale, le groupe vient d’investir 2,1 M€ dans une ligne de tri nouvelle génération, en service depuis mars. De quoi produire un nouveau type de granulat baptisé « La Maturite® ». Modus Valoris est en mesure d’éliminer les métaux non ferreux d’une taille supérieure à 2-3 mm et les métaux ferreux dans leur totalité. « Le matériau obtenu présente des qualités mécaniques exceptionnelles et une compatibilité́ avec les bétons qui ouvrent de nombreux champs d’application, précise Guy Moulin. Pour avoir visité énormément de plateformes en France et à l’étranger, nous pouvons dire que nous disposons maintenant d’un procédé quasi sans équivalent en Europe ».


Modus Valoris, 3 M€ de CA en 2015, espère de nouveaux débouchés pour son granulat, notamment dans la construction. « Rien n’interdit d’utiliser des mâchefers transformés pour des immeubles mais… rien ne l’autorise non plus ! Le ministère travaille d’ailleurs à un guide conseil par rapport à ça. En produisant La Maturite, conclut le dirigeant, l’idée est de lever tous les doutes.»

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?