AccueilCultureEnchèresMobilier et objets d'art du château de la Gardette à l'hôtel d'Ainay

Mobilier et objets d'art du château de la Gardette à l'hôtel d'Ainay

Mobilier et objets d'art du château de la Gardette à l'hôtel d'Ainay

CultureEnchères Publié le ,

Début de la vente à 14 h 30, avec la dispersion d'un ensemble de gravures parmi lequel on remarque un portrait en pied de Louis Le Grand par Pierre Drevet attendu entre 500 et 1 000 €. Suivent des tableaux anciens dont deux portraits de Marie Musy par Jean Guynier (1630-1707) attendus entre 1 800 et 2 500 € chacun, mais également du mobilier comme ce grand miroir Régence à parcloses en bois sculpté, ajouré doré et orné de baguettes à la Bérain pour lequel il faudra engager 3 500 à 5 000 €.

Plus loin au catalogue, on retient également un beau buffet à pierre, travail lyonnais du XVIIIe siècle à dessus de pierre de Saint-Cyr estimé entre 2 000 et 3 000 €, tandis que les amateurs de militaria devraient porter toute leur attention sur un ensemble de souvenirs militaires du chef de bataillon d'artillerie Graillat Flavien.

Tableaux modernes pour clore enfin ce survol, avec notamment Un dimanche après-midi sur la pelouse du parc, vers 1898, huile sur papier fort d'Albert André estimé entre 2 500 et 3 000 €, mais également Poupées bretonnes, une œuvre peu connue de Jean Puy sous la forme d'une huile sur toile attendue entre 6 000 et 8 000 €.

Conan Auction, hôtel d'Ainay, samedi 17 juin à 14 h 30, catalogue complet et horaires d'exposition sur www.conanauction.fr

Un rare étui à message chinois à Lyon Presqu'île

Objet fort intéressant que cet exceptionnel étui à message en cuir ciselé, laqué et doré sur âme de bois, proposé le 18 juin par Maîtres Bremens et Belleville à Lyon Presqu'île. Décoré de l'empereur Qianlong sur son cheval à la manière de Lang Shining, ce rare étui daté de 1761 et haut de 25 cm est estimé entre 5 000 et 8 000 € mais pourrait facilement dépasser son estimation. Dans la même vente, un Nu couché du peintre André Cottavoz estimé 2 000 / 3 000 € et une rare lampe aux hiboux en fer forgé et martelé par Michel Zadounaïsky attendue entre 3 000 et 3 500 € devraient également retenir toute l'attention des enchérisseurs.

Etude Bremens-Belleville, Lyon Presqu'île, jeudi 18 juin à 15 h, catalogue complet et horaires d'expositions sur www.interencheres.com

Deux étonnants Gallé chez de Baecque & Associés

D'Emile Gallé, on connait principalement ses verreries colorées et divers meubles marquetés mais pas ou peu ses réalisations en cristal gravé et encore moins ses faïences. C'est donc l'occasion, le 20 juin, de combler cette lacune avec la mise en vente sous le marteau de Maître Etienne de Baecque d'un important service de verres à pieds en cristal gravé à fleurs sur pieds torsadés, situé vers 1867. Estimation entre 3 000 et 5 000 € pour ce service dont on connait quelques pièces identiques au Musée de l'Ecole de Nancy ; tandis qu'on atteint carrément une estimation entre 4 000 et 8 000 € pour cette fois un service de table « Herbier » en faïence à décor en camaïeu bleu de grand feu sur émail stannifère blanc de fleurs et végétaux, également situé vers 1868.

De Baecque & Associés, mardi 20 juin à 14 h, catalogue complet et horaires d'exposition sur www.debaecque.fr

Adjugés !

Belle adjudication que celle à 45 880 € (frais compris) portés par un amateur le mardi 30 mai chez Artcurial Lyon, sur un Bouquet de fleurs des champs de Maurice de Vlaminck (voir photo). Initialement estimé entre 20 000 et 30 000 €, ce tableau était resté dans la même famille depuis son acquisition en 1936.

Dans la même vente, une ancienne statuette chinoise en jade céladon pâle sculpté représentant un animal du zodiaque pulvérisait son estimation annoncée entre 800 et 1 200 € pour être finalement adjugée 39 680 € (frais compris), tandis qu'un brûle-parfum d'époque Yuan/Ming estimé entre 600 et 800 € était disputé pour sa part jusqu'à 19 220 € (frais compris).

Egalement programmée le 30 mai, une vente d'affiches de tourisme notamment ferroviaire trouvait son public aux Brotteaux. Frais compris, on retient les 2 040 € atteints par une affiche du PLM de Roger Broders datée de 1932 et consacrée au Golf de la Soukra en Tunisie, tandis que la très bonne surprise venait d'un lot de cinq affiches illustrées des British Railways estimées avant la vente entre 40 et 60 € mais adjugées au final à un collectionneur pour la coquette somme de 2 800 €.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?