Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Mitsubishi « new » L200 : robustesse et modernité

Publié le - - Automobile

Mitsubishi « new » L200 : robustesse et modernité

Fer de lance de Mitsubishi dans les pays émergents, son pick-up L200 n'en a pas moins son utilité dans nos contrées, où sa robustesse légendaire s'accompagne d'une modernité technique encore accrue sur sa nouvelle génération.

Le petit courant d'affaires qui prospérait naguère autour du pick-up a durement été secoué, l'an dernier, par notre administration fiscale. En ne considérant plus les versions les plus habitables, avec double cabine 4 portes et benne, comme des utilitaires, mais bien comme des véhicules particuliers. Conséquence : les malus écologiques appliqués aux - fortes - émissions de CO2 de ces véhicules lourds sont devenus prohibitifs.

C'est la raison pour laquelle Mitsubishi met désormais en avant en France le nouveau L200 dans sa carrosserie intermédiaire Club Cab (dite à « cabine approfondie »), caractérisée par deux portes avant normales et deux petites à ouverture antagoniste, ces dernières donnant accès à deux assises postérieures clairement d'appoint. Moyennant quoi ce type de pick-up reste assimilé à un utilitaire (à partir de 30 790 €). Et si le nouveau L200 reste encore proposé en double cabine 4 portes 5 places, le malus de 10 500 € qui le frappe plombe fortement le prix catalogue, à partir de 33 990 € !

Sixième génération de la lignée, le L200 année-modèle 2020 qui vient d'arriver se signale d'abord par son allure extérieure passablement renouvelée et soigneusement travaillée dans les détails, avec quelques notes de chrome pour tempérer ses airs de « gros dur », tout en lui insufflant un caractère plus raffiné. Notamment en face avant, au style typiquement Mitsubishi. En témoignent aussi les fines optiques à LED, alors que les passages de roue avant, très sculptés, semblent sertir les feux antibrouillard comme des joyaux !

À l'ouverture des portes, la présentation intérieure est tout à fait conforme à ce que l'on rencontre à bord d'un grand SUV. Y compris sur l'exécution de base Invite qui généralise jantes alliage, climatisation manuelle et verrouillage centralisé. Les deux finitions supérieures, Intense et Instyle, touchent des équipements de pointe, de l'utile caméra à 360° aux aides à la conduite perfectionnées, détecteur d'angle mort ou alerte de trafic arrière.

Conjuguant esthétisme et robustesse visuelle, cette grande silhouette s'étend sur pas moins de 5,21 mètres de long, pour habiller agréablement des bases techniques qui ont contribué à nourrir la réputation du modèle. Avec châssis en échelle et dernier état de la boîte de transfert Super Select 4WD II (à partir du stade Intense), seule de sa catégorie à assurer une transmission intégrale permanente sur la route. Tout en offrant aussi des rapports courts pour affronter les séquences les plus délicates en tout-terrain, et enclenchables en roulant.

Cette chaîne cinématique d'authentique franchisseur, avec verrouillage central et différentiel arrière à glissement limité, a été enrichie, sur le nouveau L200, d'une régulation électronique qui adapte plus finement la motricité aux conditions des surfaces de roulage, et d'un contrôle de vitesse en descente. La rigidité du châssis du nouveau modèle en sort également renforcée, avec tarage de la suspension optimisé (notamment à l'arrière, fort de 6 lames de ressort, contre 5 auparavant), et disques de frein agrandis.

Enfin, pour l'Europe, Mitsubishi a développé un nouveau 4 cylindres 2,2 litres turbo-diesel de 150 ch très coupleux (400 Nm dès les 1 750 tr/mn) qui répond aux dernières normes drastiques Euro 6d TEMP. Servi par une boîte 6 vitesses (ou une automatique 6 rapports, hélas réservée au double cabine), ce grand pick-up de deux tonnes affiche des émissions contenues entre 196 et 209 g/km de CO2 au statut NEDC corrélé. Encore correctes... dans ce contexte.

Joliment dénommé Triton sur certains marchés d'Asie et d'Océanie, le L200 est un modèle stratégique pour Mitsubishi, qui l'exporte dans 150 pays. En corolaire, ce pick-up, fabriqué en Thaïlande, se doit de répondre à des utilisations bien différentes. Amorcée il y a quarante ans, cette belle lignée a su relever le défi en faisant preuve de robustesse dans les pays émergents, tout en introduisant aussi un soupçon de glamour pour convenir aussi aux marchés les plus développés.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer