AccueilEntreprise de la semaineMirima repart à la conquête du marché médical

Mirima repart à la conquête du marché médical

Mirima repart à la conquête du marché médical
Photo DR - Production Mirima

EconomieEntreprise de la semaine Publié le ,

Aux commandes de Mirima depuis bientôt deux ans, Isabelle Vray-Echinard a décidé de repartir à la conquête du marché médical, sur lequel s’est construit la réputation de l’entreprise. Créée en 1958 par trois médecins, qui avaient pour ambition de répondre à un besoin d’assises techniques et réglables en hauteur dans l’univers médical et paramédical, cette PME installée à Chassieu avait progressivement abandonné ce secteur pour se concentrer sur des produits destinés à l’habitat.


Un premier virage pour revenir vers la spécialité initiale de l’entreprise a été pris en 2012, avec le rachat de KOR, une société basée à Vénissieux, elle aussi spécialisée dans le siège médical. Mais c’est la nouvelle dirigeante de l’entreprise qui a impulsé le mouvement définitif à partir de l’année dernière. Arrivée en mai 2015, Isabelle Vray-Echinard a remis à plat l’ensemble de l’offre produits de Mirima. « En prenant les commandes de l’entreprise, j’ai constaté que nous avions plus de 600 modèles en catalogue. C’était beaucoup trop . Je me suis donc attachée, dans un premier temps, à redonner de la cohérence à cet ensemble. »


Pour structurer cette gamme de produits à forte valeur ajoutée, elle crée trois grandes divisions, qui correspondent à la nouvelle segmentation de marchés de l’entreprise. Une division médicale sous la marque Mirima médicale, une division industrie et technique sous ce nom Mirima Industrie et Technique, une division Design Collection pour l’habitat. « Dans tous les cas, nous restons concentrés sur des produits premium haut de gamme », précise-t-elle.


Ces gammes, aujourd’hui très fortement réduites -15 produits dans la gamme médicale, 25 en industrie et technique et 15 modèles environ en Design Collection- s’enrichiront progressivement de nouveaux modèles. « Mais par petites touches, ajoute Isabelle Vray-Echinard. L’innovation doit rester au centre de notre stratégie de développement. Nous proposerons donc trois nouveaux modèles par an, un par grande famille de produits, qui conforteront notre démarche basée sur la singularité et la qualité. »


Cette stratégie porte déjà ses fruits. Mirima vient en effet de boucler son exercice avec un chiffre d’affaires en forte progression (+ 30 %), à 1,3 M€. Dans cet ensemble, le médical pèse pour 40 %, tandis que la division Technique et Industrielle totalise environ 20 %. « Le solde est apporté par des produits sur-mesure, notamment destinés à l’habitat », conclut-elle.

Isabelle Vray-Echinard : « Tous nos produits sont fabriqués à Chassieu »

Qu’est-ce qui fait la singularité de Mirima ?

C’est avant tout la qualité technique de ses produits. Lorsque j’ai décidé de reprendre l’entreprise, j’étais intéressée par cet ADN de la qualité qui est réellement la marque de fabrique de Mirima. C’est ce qui a fait son succès dans les années soixante et c’est ce qui assure sa pérennité aujourd’hui. Je ne veux surtout pas me positionner sur le marché des grandes séries. J’entends au contraire conforter l’ancrage de Mirima sur les produits à haute valeur ajoutée. Nous concevons et fabriquons tous nos produits à Chassieu et nos fournisseurs sont tous installés dans l’Hexagone ; 80 % d’entre eux sont même en région Rhône-Alpes.


Comment envisagez-vous l’avenir de l’entreprise ?

Je souhaite poursuivre son développement, non seulement en m’appuyant sur notre dynamique de croissance endogène, mais aussi en réalisant des acquisitions stratégiques. Ces croissances externes répondront à la fois à une logique de complémentarité, mais aussi à une logique de diversification. Je suis d’ores et déjà attentive à toutes les opportunités qui pourraient se présenter. Mais je serai très sélective. Je cherche des entreprises ayant la même culture de qualité et de proximité que Mirima.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?