AccueilExpositionMirage festival, à la conquête de l'Espace

Mirage festival, à la conquête de l'Espace

Mirage festival, à la conquête de l'Espace
mirage festival - Jean-Pierre contemplant le trou noir

CultureExposition Publié le ,

Qu'est ce que l'espace nous dit de nous ? Comment il inspire les artistes aujourd'hui, à l'heure où la planète vit une grosse crise climatique et se questionne sur son devenir ?

Telles sont quelques-unes des questions que soulèvera sans doute ce festival pointu mais accessible, qui a la particularité de présenter non seulement des propositions artistiques mais également de donner à réfléchir grâce à son Mirage Creative +, un laboratoire de rencontres qui donne la parole à ceux et celles qui « souhaitent penser ensemble de nouvelles manières d'agir, de partager et d'inventer les usages numériques de demain ».

Lieu de réflexion, d'expérimentation, de découverte et d'échange, il donne l'occasion de discuter et de découvrir d'autres pratiques et d'autres univers.

Pas moins de 12 propositions à découvrir autour de la thématique spatiale, entre Pays-Bas et France, entre installation météorologique et exploration sonore de la planète Mars, jeu sur tablettes et recherche photographique.

Les installations et la soirée de performances donnent d'autres visions, avec d'autres outils.

Mirage Festival est découpé en quatre volets, l'espace d'exposition proprement dit, un focus sur la création émergente, un programme touffu de réalité augmentée et une soirée composée de deux performances, l'une audiovisuelle, l'autre cinétique et sonore.

Pendant cinq jours, le public va pouvoir découvrir comment les artistes sondent la manière dont l'espace influence et transcende les idées et les créations.

Mirage festival, Les subsistances, 11 au 15 mars, www.miragefestival.com

Soirée festive

Pour inaugurer en beauté le festival, une soirée festive en diable accessible à toutes les bourses (prix au choix à 0, 2, 5 et 8 €) permet d'accéder aux espaces d'exposition de 18h30 à 21h avant de se trémousser sur le dance-floor en compagnie de Schnauzi en début de soirée puis le PAM (pour Pan African Music) sound system du magazine musical en ligne du même nom. L'occasion de découvrir les nouvelles musiques issues d'Afrique ou de sa diaspora, et d'élargir ses horizons sonores dans l'étonnante Boulangerie des Subsistances.

Le 11 mars

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?