AccueilCultureEnchèresMinéraux et instruments de musique chez de Baecque & Associés

Minéraux et instruments de musique chez de Baecque & Associés

Au programme le 20 novembre, la dispersion de deux collections plutôt inhabituelles en salle des ventes. L'une est consacrée aux minéraux, l'autre aux instruments de musique.
Minéraux et instruments de musique chez de Baecque & Associés

CultureEnchères Publié le ,

Premier coup de marteau dès 10 h ce 20 novembre 2018, avec la dispersion d'un bel ensemble de minéraux rares sous l'œil expert de Pierre Clavel. Si cet univers de collectionneurs est plutôt confidentiel, il n'en compte pas moins bon nombre de passionnés prêt à tous les sacrifices financiers pour acquérir la pièce rare. Au catalogue, on note ainsi pour les minéraux provenant d'Asie une exceptionnelle stibine gerbe de cristaux brillants provenant du Hunan en Chine, attendue entre 1 500 et 2 500 € ; mais aussi une sphene et hématite du Pakistan pour laquelle il faudra engager 450 à 1 300 €.

Une exceptionnelle stibine gerbe de cristaux brillants provenant du Hunan en Chine, attendue entre 1 500 et 2 500 €

En provenance cette fois d'Afrique, gros plan sur un important bloc de malachite issu des mines de Kolwesi, estimé entre 250 et 700 € ; tandis que pour ce qui est du continent américain, on retient une améthyste sur épidote de Las Vigas (Mexique) estimée entre 600 et 1 000 €. Et parce que l'Europe et notamment la France comptent également quelques « pépites », intéressons-nous pour finir à cette calcite de Fontainebleau longue de 28 cm, pièce très ancienne pour laquelle l'estimation atteint 250 / 700 €.

Suite de la vente avec cette fois des instruments de musique pour lesquels l'expert désigné est Richard Pick avec la collaboration de Franck Daguin pour les archets. Parmi ces derniers, on remarque un modèle de Joseph Alfred Lamy (père) signé et monté sur argent. D'un poids de 61 gr, cet archet est estimé entre 7 500 et 8 000 € malgré quelques petites fentes sur la hausse. En matière d'instruments, on retient un violon italien de Cesare Candi fait à Gênes en 1902. Portant le numéro 14, ce rare violon portant bien ses deux marques au fer à l'intérieur est attendu entre 15 000 et 18 000 €.

Plus loin au catalogue, un violoncelle fait par Johann Reinhart Storck à Strasbourg en l'an 1779 devrait facilement trouver preneur à son estimation annoncée entre 5 000 et 6 000 € malgré quelques restaurations ; tout comme ce saxophone d'Henri Selmer modèle Super Action 80 série II, année 86, en parfait état de conservation, estimé quant à lui entre 800 et 900 €.

De Baecque & Associés, mardi 20 novembre à 10 h - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Adjugés !

Maison de Baecque & Associés toujours pour la consultation cette fois des résultats de la vente « Chine et arts d'Asie » du jeudi 25 octobre. Au marteau, on note la superbe adjudication à 41 000 € pour un Netsuke en ivoire d'époque Meiji représentant un tigre couché, soit plus de 100 fois (!) son estimation initialement annoncée entre 200 et 300 €. Belle tenue également des gravures ou plus exactement des Oban yoko-e de Katsushika Kokusai (1760-1849), l'un des maîtres de l'estampe japonaise. On note ainsi les 6 800 € (hors frais) atteints par une des 36 vues du mont Fuji et d'Enoshima pour laquelle on attendait 1 200 à 1 500 € ; mais aussi les 5 000 € (hors frais) portés par un acquéreur sur un autre Oban yoko-e de la série Fugaku sanju rokkei estimé avant la vente entre 800 et 1 000 €.

15 000 € (frais compris) portés par un collectionneur sur un vase Gallé en verre gravé à décor d'iris dans les tons de bleu, vase estimé avant la vente entre 2 000 et 2 500 €

Précédemment, le 21 plus exactement, quelques beaux résultats sont également à noter lors de la grande vente organisée par la Maison Bremens & Belleville à Lyon Presqu'île. Tout d'abord les 15 000 € (frais compris) portés par un collectionneur sur un vase Gallé en verre gravé à décor d'iris dans les tons de bleu, vase estimé avant la vente entre 2 000 et 2 500 € ; mais également les 9 750 € (frais compris) réalisés par une malle courrier de Louis Vuitton dans sa classique toile damier au pochoir chiffrée, malle datée vers 1900 pour laquelle on attendait initialement 2 500 à 3 000 €.

Vins de prestige pour clore ce survol des résultats lyonnais en salle des ventes, avec quelques belles adjudications atteintes le 17 octobre à Lyon Brotteaux par la Maison Aguttes. 4 464 € (frais compris) ont été portés par un œnophile sur 4 bouteilles de Côte-Rôtie brune de la Maison Gentaz-Dervieux millésime 1983 ; tandis qu'un autre misait 4 092 € (frais compris) sur un ensemble de 12 bouteilles de Château Mouton-Rothschild 1988 dépassant ainsi légèrement l'estimation annoncée entre 3 300 et 3 600 € pour ces 12 bouteilles.

41 000 € pour un Netsuke en ivoire d'époque Meiji représentant un tigre couché

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?