Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Militaria, textiles anciens et souvenirs de l'auberge Bocuse aux enchères

le - - Enchères

Militaria, textiles anciens et souvenirs de l'auberge Bocuse aux enchères

Poursuite des ventes de la rentrée cette fin septembre avec diverses spécialités abordées et des ventes de qualité. Armes anciennes et souvenirs militaires, soieries et broderies d'antan mais aussi de la vaisselle, des vins et du mobilier provenant de l'auberge Bocuse sont au programme.

Armes anciennes et objets de compagnonnage aux Brotteaux

Plus de 300 lots sont inscrits au catalogue de cette vente. Parmi ceux-ci, divers cordons de franc-maçon dont ce modèle biface en moire bleue bordée d'écarlate à décor brodé du compas et équerre et toile noire à décor argenté d'un crâne, de tibias et de larmes pour lequel on attend 200 à 300 € mais aussi ce tablier de franc-maçon en soie blanche brodé de l'étoile, du compas et de l'équerre estimé quant à lui 250/300€. Au chapitre des armes, une paire de pistolets d'officier à silex à batterie tournante signée F & A Penel Frères vers 1780 devrait logiquement trouver preneur à son estimation annoncée entre 800 et 1 000 € tout comme ce Colt Navy modèle 1851 attendu entre 700 et 800 €.

Aguttes / Lyon Brotteaux – Mercredi 25 septembrte à 14h – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.aguttes.com

Soieries et costumes chez de Baecque & Associés

Chapitre 8 des ventes consacrées aux textiles anciens ce jeudi 26 septembre sous le marteau de Maîtres de Baecque & Associés. Près de 400 lots sont inscrits au catalogue provenant pour la plupart de collections régionales mettant à l'honneur la ville de Lyon et son savoir-faire en matière de soierie, ceci depuis la Renaissance. En début de catalogue, on retient ainsi « Chevaux marins et coquillages », une maquette gouachée préparatoire attribuée à Raoul Dufy pour une étoffe tissée de Bianchini-Ferrier. Haute de 77,2 cm pour une largeur de 61,5 cm, elle est estimée 4 000/6 000 €. Plus loin, l'attention se porte sur une redingote griffée Worth, vers 1880, à riche lampas fleuri jaune d'or sur fond bleu ciel bien complète de ses beaux boutons de nacre à décor de papillon pour laquelle il faudra engager 1 500 à 2 000 € à moins qu'on lui préfère cette superbe pochette à rabat en sablé de perles d'époque Louis XIV dont on attend 400 à 500 €.

Gros plan pour suivre sur la broderie, point d'orgue de la vente. Les collections présentées ce 26 septembre sont le fruit de plusieurs décennies de recherches patientes pour acquérir ce qu'il existe de plus beau et de plus précieux notamment en matière d'ornements liturgiques. D'un raffinement comparable au travail de l'enluminure ou de l'orfèvrerie, les orfrois proposés au cours de cette vacation pourraient d'ailleurs totalement trouver leur place dans un musée de par leur qualité d'exécution. A souligner tout particulièrement ces deux bandes d'orfrois brodés, travail peut-être français, datant du dernier quart du XVème siècle. A représentation de Saint Jean-Baptiste, du Christ roi bénissant et de Sainte Marie-Madeleine pour l'un, de Saint-François d'Assise, de Sainte Véronique (?) et de la Vierge Marie portant l'enfant Jésus pour l'autre, ces deux bandes sont estimées entre 2 000 et 3 000 € malgré quelques usures et restaurations.

De Baecque & Associés – Jeudi 26 septembre à 14h30 – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Des souvenirs de Paul Bocuse aux Puces du Canal

Organisée au profit de la Fondation Paul Bocuse, une grande vente de biens ayant appartenu à l'Illustre représentant de la gastronomie lyonnaise est annoncée ce 5 octobre sous le marteau de Maître Gérald Richard dans la salle des ventes des Puces du Canal. Si vous souhaitez ajouter à votre cave quelques bonnes bouteilles et à votre intérieur divers sièges et autres éléments de service siglés du Maître, c'est l'occasion à ne pas rater. Côté grand crus, on retient une bouteille de La Tache, Domaine de la Romanée Conti 1976 attendue entre 1 200 et 1 400 € mais également et du même domaine, une bouteille de Romanée Saint-Vivant 1976 estimée 600/700 €. Plus abordables, on retient parmi la vaisselle différents lots de six bols de soupe à la truffe VGE ( Valéry Giscard d'Estaing) marqués Elysée 1975 en porcelaine blanche et siglés Paul Bocuse pour lesquels il faudra engager 100 à 150 € mais aussi plusieurs autres lots d'une paire de chaises à dos plat en moleskine havane et pieds tournés de style Louis XIII estimés pour leur part 80/120 €.

Puces du Canal – Samedi 5 octobre à 11h – Exposition publique samedi 5 à 9h.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer