Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Metalor veut s'agrandir au sud de Lyon

le - - Industrie

A l'étroit sur son site d'Oullins, la filiale française du Suisse Metalor entend profiter d'un transfert-extension pour renouveler entièrement son outil industriel. La Vallée de la Chimie pourrait accueillir la nouvelle usine.

Spécialisée dans le recyclage et la valorisation de déchets industriels contenant des métaux précieux, la filiale française du Suisse Metalor (2 000 personnes dans le monde et 400 M CHF de chiffre d'affaires) n'est plus en mesure d'assurer son développement dans son usine historique d'Oullins. « Nos bâtiments sont trop petits et trop vétustes, explique Jean-Marc Cataldi, Directeur général de Metalor France. Nous allons donc transférer notre activité sur un autre site, mais toujours dans la région lyonnaise.

Ancré depuis longtemps à l'entrée sud de la capitale des Gaules, Metalor entend rester sur ce secteur et dispose d'ores et déjà de plusieurs pistes. » Les secteurs de Vourles et de Mornant ont notamment été étudiés, mais la Vallée de la Chimie constitue la priorité avouée de l'entreprise et un dossier de candidature a été déposé dans le cadre de la phase 3 de l'Appel des 30.

« Nous disposons actuellement d'environ 2 500 m2 couverts, détaille Jean-Marc Cataldi. Pour assumer nos ambitions, nous souhaitons construire au moins 4 000 m2 sur 1 hectare de de terrain. Nous avons besoin d'un grand foncier, car nous sommes un établissement classé ICPE, ce qui nous impose d'avoir un périmètre de sécurité autour de nos installations industrielles. » Confronté à une réelle nécessité, Metalor souhaite finaliser son projet d'implantation dès le premier trimestre 2019, afin d'entrer en activité au premier trimestre 2021.

L'entreprise, qui renouvellera entièrement son outil industriel à cette occasion, annonce un investissement global de l'ordre de 12 à 15 M€. « Cette opération débouchera sur une véritable montée en puissance de notre site, affirme Jean-Marc Cataldi. A Oullins, nous employons 32 salariés, mais nos effectifs devraient monter à une cinquantaine de personnes, une fois le transfert-extension assuré. »




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer