Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Mercedes-Benz Classe C : elle a même de l'imagination

le - - Automobile

Mercedes-Benz Classe C : elle a même de l'imagination

La berline, le break, le coupé, le cabriolet : aucune déclinaison n'a échappé au « restylage » de la Classe C. Le modèle de Stuttgart le plus vendu au monde fait peau neuve, mais au figuré. Sous la robe quasi intacte, c'est la technologie qui a fait des bonds.

Les boucliers avant et arrière changent d'aspect, mais imperceptiblement. Un peu plus voyants, les nouveaux phares et feux rouges réussissent à se montrer plus fluides. Chics et bienveillants. Derrière l'étoile en milieu de calandre, derrière les « yeux » agrandis et plus éclatants la nuit tombée (Multibeam LED, feux de route Ultra Range), deux blocs 4 cylindres multiplient les innovations pour un fonctionnement plus agile, plus écologique. Prophétique : le petit moteur à essence 1.5 qu'étrenne la C200. L'usine l'a « électrifié ».

Relié au vilebrequin par courroie, un alterno-démarreur 48 V et 10 kW débite en phase d'accélération 14 ch et 160 Nm. Effet obtenu ? L'équivalent de la poussée d'un turbocompresseur additionnel qui s'impliquerait à fond dans les bas régimes. Autre incidence : le start-stop opère aussi en croisière. Sans que le conducteur s'en rende compte, la voiture s'autorise, en marche sans effort, des « arrêts de moteur intelligents ». Economie de carburant et réduction des rejets de CO2.

Au lever de pied comme au freinage, l'alterno-démarreur s'active doublement : frein moteur et charge de la batterie. Pas à court d'énergie non carbonée, la C200 recourt à une pompe à eau électrique pilotée par cartographie. Plus précisément climatisé, le moteur qui vient de démarrer tourne moins longtemps à froid. En route, il se maintient à la température idéale sans distraire un seul de ses 184 ch. Consommation et CO2 réduits.

En marche semi-autonome, le conducteur qui s'attarde une main sur le volant se fait rappeler à l'ordre. Sous ses yeux, deux mains gantées de rouge se jettent sur un volant miniature pour l'empoigner démonstrativement. La séquence remplit la lucarne rectangulaire qui sépare les deux cadrans majeurs dans le combiné.

La Classe C ne se contente pas de lire les panneaux de signalisation et de les afficher à l'intention du pilote. Elle s'y conforme. D'elle-même sur l'autoroute elle ralentit de 130 à 110 ou de 110 à 90. Initiée, elle fait aussi le tri. Les limitations à 80 signifiées aux 3,5 tonnes, elle en fait fi.

Les nationales à deux sens de circulation, sans terre-plein central, limitées à 80 sans apparente signalisation sur le bas-côté, ces nationales l'intriguent. Mais pas longtemps. Après quelques centaines de mètres, un 90 miniature brille dans l'écran face au pilote. Elle ne l'a pas « vu » grandeur nature au passage. Elle l'a imaginé. Elle l'a déduit. De quoi ? Des conditions de circulation, des data empilés dans sa mémoire. Par météorologie incertaine sur voie rapide, le combiné affiche deux limitations : 110 et 90. Sous 90, cette précision en (trop) petits caractères : « si pluie ».

Litres au cent homologués, litres au cent brûlés sur le bitume : un débat réputé sans conclusion. Le break C220d 194 ch l'a vidé de son contenu sur le parcours Massignac (près d'Angoulême) - Mérignac (près de Bordeaux). Détails de la performance : 184 km à couvrir, limités successivement à 80, 90, 110 et 130 km/h ; vitesse moyenne réalisée 77,3 km/h ; consommation de gazole relevée : 4,6 litres au cent. Un cheveu sous l'homologation (4,7).

La Mercedes-Benz Classe C restylée tient au tarif dans fourchette 38 800 - 80 000 €.

De série : boîte auto 9 rapports et chauffage de nuque

Qu'elle brûle du super ou du gazole, la Classe C restylée utilise, de série, une nouvelle transmission automatique. Neuf rapports contre 7 précédemment, un « embrayage de démarrage à bain d'huile » innocentant les « départs de voiture de course » avec la Mercedes-AMG C63 (510 ch, 700 Nm).

Des éléments de confort ainsi que des fonctions jusqu'ici catalogués disponibles complètent aujourd'hui l'équipement d'origine. Exemple : le chauffage de nuque aux places avant dans le cabriolet. Au final, les packs installés ou proposés contre supplément et surtout les assistances à la conduite ajoutées rapprochent carrément la Classe C de la Classe S.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer