Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Mercedes-Benz CLA coupé : jolie ligne et joli cœur

le - - Automobile

Mercedes-Benz CLA coupé : jolie ligne et joli cœur

Inventeur du « coupé 4 portes » avec le CLS en 2004, Mercedes-Benz en a démocratisé le concept aux compactes avec un premier CLA Coupé lancé en 2013. Et la seconde génération de cet original coupé 4 portes vient de sortir.

Toujours adossé techniquement à la Classe A, modèle d'accès à la marque et dont la seconde génération est sortie il y a un an et demi, le nouveau CLA Coupé s'inscrit dans la même veine stylistique, mais sous une forme plus accomplie très attrayante. Le dernier opus s'est aussi allongé de 4,8 cm (pour une longueur hors tout de 4,69 m), élargi de 5,3 et abaissé d'un poil. Résultat : l'espace à bord a été rendu plus spacieux, y compris en garde au toit (+ 1,7 cm), au bénéfice notamment des places arrière. Et si le volume du coffre a quand même perdu 10 litres (tout en restant généreux avec 460 litres), son ouverture est notablement plus large, de 26 cm.

Si le progrès d'ensemble est évident, la donne a toutefois évolué puisque le constructeur de Stuttgart vient encore d'ajouter une cinquième silhouette à sa palette des modèles d'accès. Sous la forme d'une Classe A Berline à 4 portes, directement dérivée de la 5 portes, et détaillée il y a peu dans ces colonnes. Plus que jamais, le CLA Coupé endosse donc le rôle de modèle « coup de cœur », car plus désirable que son pendant berline par son esthétique plus recherchée. Jusqu'aux vitrages de porte sans encadrement, l'un des raffinements propres aux coupés.

Passons sur les deux finitions principales qui poussent loin la modernité de l'habitacle, décalquée sur celle instaurée par la dernière Classe A. Avec système MBUX, intégrant l'assistant vocal « Hey Mercedes » (comparable à l'Alexa d'Amazon) et fort d'autres fonctionnalités dernier cri (reconnaissance gestuelle, réalité augmentée en option, etc.).

De la même façon, le CLA Coupé adopte les 7 motorisations essentielles de la plate-forme A (de 35 250 à 54 500 €), 4 essence échelonnés de 136 à 306 ch, et 3 diesel de 116 à 190 ch. Et au volant, ce dernier propulseur 220d de 190 ch se révèle à la fois plutôt discret aux oreilles et débarrassé de toute sonorité « diesel » marquée. Et surtout, il pulse ! Cet élégant coupé 4 portes n'a donc aucune peine à s'imposer comme une routière hors pair, aussi assuré sur l'autoroute que dans la circulation urbaine, où sa maniabilité est appréciable.

D'assez grand diamètre, le volant assure la bonne vision de l'instrumentation numérique, tout en commandant une direction précise et directe, efficace pour avaler les parcours sinueux. Mieux vaut alors engager le mode de conduite Sport, qui avive de nombreux paramètres et se révèle, de fait, le plus approprié à l'usage pour être sélectionné en permanence, puisque la maîtrise du roulis s'allie bien ici au confort de suspension.

Largement plus puissant, mais également moins pesant sur le train avant, le 2 litres turbo essence de 224 ch de la 250 4Matic rehausse d'un ton la sportivité comportementale de la CLA, carrément étincelante dans les successions de virages type Corse. Rivée à la trajectoire et freinant fort, cette version apte à générer un grand plaisir de conduite, dispose obligatoirement de quatre roues motrices qui sécurisent les progressions en adhérence précaire. Et sur les deux versions essayées, l'agrément de la boîte auto 7G-DTC est constant, que les 7 rapports passent d'eux-mêmes ou en manipulant les palettes au volant, bien réactives.

Un dernier mot, enfin, sur les foisonnantes dispositions sécuritaires, actives dès que les algorithmes l'estiment nécessaire. Même préventivement, en resserrant par exemple les ceintures au cours d'un dépassement sur une route étroite, ou en ramenant sur la trajectoire dès qu'on mord les pointillés centraux. Certes parfois intrusif dans la conduite, le système veille en permanence, et cette facette hyper-technologique de la CLA, éminemment rassurante, la valorise d'autant.

À motorisation et finition comparables, le CLA Coupé creuse globalement un écart de 3 050 € sur le tarif de la Classe A 5 portes, et de 2 400 € sur la A Berline 4 portes. Progressive Line, déjà fort bien dotée, et AMG Line d'inspiration sportive, sont les deux exécutions principales du modèle, qui comprend aussi un stade Business Line pour les entreprises.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer