AccueilActualitéMenus sans viande à Lyon : les éleveurs du Rhône manifestent

Menus sans viande à Lyon : les éleveurs du Rhône manifestent

La FDSEA du Rhône a mené aujourd'hui une opération afin de protester contre la mesure prise par la Ville de Lyon dans le cadre d'un nouveau protocole sanitaire destiné à fluidifier les flux dans les cantines.
Menus sans viande à Lyon : les éleveurs du Rhône manifestent

Actualité Publié le ,

Des menus sans viande dans les cantines de Lyon dans le cadre d'un nouveau protocole sanitaire destiné à fluidifier l'accès aux réfectoires. La mesure annoncée par la Ville de Lyon a provoqué les hauts cris d'une partie de l'échiquier politique et déclenché un tollé parmi les agriculteurs de la région. Le Covid sème décidément le chaos jusque dans l'assiette...

Sous la bannière du syndicat FDSEA, des agriculteurs ont manifesté leur colère lundi à Lyon. Le cortège d'éleveurs du Rhône a rallié les abords de l'Hôtel de Ville en fin de matinée. Devant le bâtiment, quelques animaux en mode "mini-ferme" et surtout de nombreux slogans hostiles aux "menus sans viande".

© Page Facebook FDSEA du Rhône / Une "mini-ferme" aux abords de l'Hôtel de Ville de Lyon

Le ministre de l'Agriculture saisit le préfet

Les agriculteurs ont ensuite poursuivi leur action en prenant en début d'après-midi la direction de la préfecture. Objectif : faire entendre un ras-le-bol plus global, que ce nouveau chapitre vient faire grandir.

© Page Facebook FDSEA du Rhône

Du reste, l'affaire a trouvé écho au plan national, remontant jusqu'au gouvernement. Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, s'est déclaré hostile à la décision prise par la Ville de Lyon. "Arrêtons de mettre de l'idéologie dans l'assiette de nos enfants ! Donnons-leur simplement ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie", a-t-il coupé net.

Julien Denormandie a d'ailleurs annoncé dimanche qu'il saisissait le préfet du Rhône sur la question. Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, y est lui aussi allé de quelques tweets... sanglants.

Doucet rappelle que Collomb avait fait la même chose l'an dernier

Au cours des dernières heures, les élus écologistes lyonnais ont tenté d'éteindre l'incendie. Grégory Doucet, maire de Lyon, a en premier lieu rappelé que son prédécesseur Gérard Collomb avait pris une décision identique au moment de la première vague.

"Ce dispositif évite de réduire le nombre d'enfants accueillis"

Quant à Stéphanie Léger, adjointe en charge de l'Education à la Ville de Lyon, elle s'est attaché à démontrer que la mesure n'avait rien d'idéologique, mais revêtait des enjeux sociaux.

"Ce menu unique, qui n'est pas un menu végétarien (œuf, poisson) est le seul permettant de n'exclure aucun enfant. Ce choix permet de garder un repas équilibré et un service de restauration scolaire accessible aux 29 000 enfants quotidiens", a souligné l'élue locale.

"Dans un contexte d'augmentation de la précarité alimentaire, ce dispositif évite de réduire le nombre d'enfants accueillis ou de normaliser le recours à des solutions de pique-niques. Instrumentaliser l'assiette des enfants est une posture hors-sol et navrante." Au moins un point sur lequel tout le monde semble d'accord.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?