Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Meersens veut être la vigie de votre santé

le - - La Start-up qui change votre quotidien

Meersens veut être la vigie de votre santé
David Tapissier - Morane Rey-Huet et Louis Stockreisser seront présents au CES Las Vegas du 8 au 12 janvier.

La start-up lyonnaise a reçu le prix de l'innovation CES 2019 dans la catégorie « Tech pour un Monde Meilleur ». Début février, elle lancera la commercialisation de sa solution, combinant une application, un boîtier et des biocapteurs, pour surveiller la qualité de son environnement.

Les risques environnementaux sont aujourd'hui omniprésents et personne n'ignore plus leurs répercussions sur la santé. Pour aider à mieux identifier et donc à se protéger des risques, Morane Rey-Huet et Louis Stockreisser ont créé en 2017 Meersens. Avec pour logo un suricate, véritable lanceur d'alertes souvent surnommé « sentinelle du désert », la start-up apporte une solution pour évaluer la qualité de son environnement immédiat : eau, air, allergènes, pesticides, gluten, bruit, ondes, UV…

La solution repose sur une interface, mCheck, qui établit un mapping des risques en fonction de la position géographique ou des produits scannés grâce au partage d'informations de la communauté. « Notre application mobile, gratuite et indépendante, recense tous les rappels produits des industriels et grandes surfaces, compile les données de qualité de l'air des collectivités, remonte les informations de nuisance sonore de nos utilisateurs…. », illustre Morane Rey-Huet. « Notre outil peut être personnalisé selon son profil et donne aussi accès à des conseils d'experts pour réduire les risques », ajoute-t-il. En complément, Meersens commercialisera dès février un boîtier mBox permettant de recevoir jusqu'à trois biocapteurs mSens interchangeables. « Le boîtier sera vendu moins de 99 € et les biocapteurs, à usage unique ou multiple, seront vendus entre 1 et 30 €. Pas plus gros qu'un smartphone, ce dispositif permettra de réaliser des tests avec une approche préventive », explique le Pdg de l'entreprise.

D'ici la fin de l'année, Meersens, qui emploie 5 personnes, espère atteindre 3 millions d'utilisateurs pour son application. « Et nous tablons sur un chiffre d'affaires de 200 000 € avec la commercialisation de la mBox », ajoute Morane Rey-Huet. Le marché américain, jugé plus mûr pour ce type de solution, devrait être le premier ciblé même si c'est bien un développement international que vise la start-up. Pour réussir son lancement et poursuivre la R&D, une levée de fonds d'un montant de 2 à 10 M€ est en préparation. « Nous allons également cibler les entreprises. Des industriels comme Veolia, des groupes d'immobilier commercial comme Unibail-Rodamco, des assureurs… peuvent trouver un intérêt à notre solution », estime le dirigeant.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer