AccueilEconomieIndustrieMedicos se recentre sur le marché de la beauté

Medicos se recentre sur le marché de la beauté

Constitué au fil de croissances externes successives, entre 2002 et 2017, le Groupe Medicos vient de céder ses activités Santé pour se concentrer quasi exclusivement sur le secteur de la Beauté / Cosémtique. Objectif : peser 50 M€ à l'horizon 2021.
Medicos se recentre sur le marché de la beauté
Photo DR - GROUPE MEDICOS - PORTRAIT CEDRIC MARMONIER

EconomieIndustrie Publié le ,

Cédric Marmonier, président du Groupe Medicos, aujourd'hui présent dans les métiers de l'injection plastique et du verre étiré à destination de quatre secteurs d'activités (Beauté / Cosmétique, Santé, Agroalimentaire, Beaux-Arts), a fait le choix de se concentrer à l'avenir sur la Beauté / Cosmétique, qui génère actuellement la moitié de ses 40 M€ de chiffre d'affaires. Pour se donner les moyens de ses ambitions, le dirigeant a décidé de céder sa branche Santé à SGH Healthcaring, qui bénéficie du soutien de Groupe Mérieux Développement. Cette décision a notamment été guidée par la volonté de Cédric Marmonier de passer d'un statut de généraliste à celui de spécialiste. « C'est un choix stratégique, affirme-t-il. C'est le marché que je connais le mieux, puisque j'y ai fait l'ensemble de ma carrière professionnelle de salarié avant de créer Medicos. »

Le président du groupe lyonnais profitera de cette puissance de frappe financière pour investir et accélérer son développement dans la beauté. « Le groupe ne se paupérise pas, mais se recentre sur son véritable cœur de business, insiste-t-il. L'opportunité de cession des activités des sociétés RR Plastiques et Rovipharm s'est présentée au bon moment et je l'ai saisie. J'avais certes un beau potentiel de développement dans la Santé, mais c'est très compliqué d'être performant dans deux univers aussi différents. »

Cette montée en puissance dans le secteur de la Beauté / Cosmétique passera à la fois par de la croissance endogène et par des acquisitions. Des cibles ont d'ores et déjà été identifiées et des discussions ont été entamées, mais ces premières opérations de croissance externe ne devraient pas aboutir avant le début de l'année prochaine.

Pour l'heure, après la cession de sa branche Santé, le Groupe Medicos pèse un peu plus de 20 M€ de chiffre d'affaires, pour près de 150 salariés, réunis au sein de quatre filiales de production : Mino Gaillard à Izernore (01), Bullier à Saint-Brieuc (22), Co. Ve à Arese (Italie) et Janvier à Chassal (39).

Jacques Donnay

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?