AccueilDroitMe Laurence Junod-Fanget : « Avocate
 et utile »

Me Laurence Junod-Fanget : « Avocate
 et utile »

NĂ©e Ă  Lyon, Laurence Junod-Fanget a passĂ© sa jeunesse Ă  Ternay, issue d’une famille de sept enfants (parents mĂ©decins).

Vie juridiqueDroit Publié le ,

AprĂšs des Ă©tudes secondaires dans le lycĂ©e pilote de Saint-Romain-en-Gal, oĂč elle Ă©tait dĂ©jĂ  « go between » entre les Ă©lĂšves de sa classe, elle fait son droit Ă  Lyon 3 : « Je voulais ĂȘtre avocate pour dĂ©fendre les autres ». Elle intĂšgre alors l’école des avocats dans une classe de 23 Ă©lĂšves seulement. MalgrĂ© une conjoncture mondiale conflictuelle, cette Ă©poque se rĂ©vĂšle, pour Laurence, agrĂ©able et entrecoupĂ©e de danse, de jazz, de thĂ©Ăątre, mais aussi d’activitĂ©s caritatives un dimanche par mois en faveur de personnes handicapĂ©es, souvent dans des Ă©tablissements psychiatriques. « Un souvenir marquant, enrichissant, mais positif », dit-elle. Elle prĂȘte serment en 1982 et aprĂšs un statut de collaboratrice, puis d’associĂ©e dans divers cabinets, elle crĂ©e sa structure avec des confrĂšres en janvier 1998. Aujourd’hui, avec deux collaboratrices, elle pratique essentiellement le droit du travail et celui de la famille. MalgrĂ© tout, c’est en pĂ©nal que remontent ses premiers souvenirs, notamment celui des vicissitudes d’un jeune de 18 ans, ayant commis plus d’une cinquantaine de mĂ©faits, du vol d’enjoliveurs au casse. En droit de la famille, elle dit sa satisfaction lorsque des accords Ă©quilibrĂ©s sont trouvĂ©s, pour « que les gens qui se sĂ©parent puissent continuer Ă  se parler, surtout lorsqu’il y a des enfants ». On devine qu’elle Ă©voque, par exemple, les moyens alternatifs de rĂ©solution des diffĂ©rents. Une dĂ©marche dans laquelle l’avocate lyonnaise est dĂ©sormais totalement impliquĂ©e, prĂ©sidant depuis trois ans maintenant la commission ad hoc du barreau lyonnais. La compĂ©tence et la dĂ©ontologie des robes noires sont les garants de ces dĂ©marches de mĂ©diation, de conciliation, de droit collaboratif ou de procĂ©dure participative. « L’avocat est lĂ  pour conseiller les modes les plus appropriĂ©s pour rĂ©soudre un diffĂ©rent » 



Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5087 du samedi 8 fĂ©vrier 2014 


Partage
Envoyer Ă  un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?