Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Max Vincent : "Une métropole qui manque de représentativité"

le - - Collectivités

Max Vincent : "Une métropole qui manque de représentativité"
DR - Max Vincent

Aux portes de Lyon, Limonest et ses 4 000 âmes pèsent au sein de la plus importante circonscription électorale de la métropole de Lyon. En lice pour un 8e mandat, Max Vincent souhaite une meilleure représentativité des communes qui composent cette agglomération dans la perspective du prochain scrutin métropolitain.

Quels sont les projets communaux qui animent cette dernière année de mandat ?

Nous entamons la dernière phase de renouvellement urbain du centre-ville avec la construction de nouveaux logements (dont 30 % sont aidés), du pôle santé, sans oublier l'aménagement de nouvelles places de parking. Par ailleurs, le parc d'affaires du Puy d'Or (21 ha dans la zone de Techlid) poursuit son développement avec l'arrivée de nouvelles entreprises (ndlr : comme LDLC ou Sopra Steria, 50 000 m2 sont encore à commercialiser). Avec 700 entreprises installées, Limonest possède par ailleurs plus de salariés que d'habitants. Le volet environnemental reste aussi une priorité avec le maintien d'activités agricoles périurbaines, soutenues notamment par le Syndicat mixte plaines Mont d'Or et le dispositif de Protection des espaces naturels et périurbains (Penap).

Que vous inspire la double échéance des élections municipales et métropolitaines l'année prochaine ?

En l'état de la législation actuelle, il sera possible qu'un maire élu d'une commune ne soit pas le représentant de celle-ci au sein de la métropole puisque les élections métropolitaines se feront par scrutin de listes et par circonscriptions. Ainsi, celle du Val de Saône, qui compte 25 communes dont Limonest, n'aura que 14 représentants au sein du conseil métropolitain. Un mode de scrutin que je qualifie de « scélérat » qui pourra ainsi conduire un élu d'opposition à représenter sa commune… Cela va nécessairement créer des dysfonctionnements.

Nous constatons déjà que les relations entre les communes et la métropole ne sont pas fluides avec une administration centrale aux méthodes de commandement d'une extrême lourdeur.

La loi de Modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (ndlr : dite « loi Maptam » du du 27 janvier 2014) à l'origine de la création de la métropole de Lyon, a conduit à un modèle qui n'est pas adapté à la réalité du territoire et non représentatif. D'ailleurs, cette agglomération pensée par Gérard Collomb et Michel Mercier a été rejeté par d'autres métropoles françaises.

Au niveau du groupe Synergies-Avenir auquel j'appartiens, et qui d'ailleurs proposera une liste dans le maximum de communes où elle le pourra, nous militons pour deux collèges : l'un représentatif des 59 communes et l'autre représentatif du poids démographique de chacune d'entre elles.

De fait comment jugez-vous la place du maire dans cette logique métropolitaine ?

Le citoyen a besoin de repères et le maire représente le premier échelon de la démocratie locale. Je reçois chaque semaine mes concitoyens pour recueillir leurs doléances et gérer des urgences en matière d'emploi, de transport ou de logement.
Je citerais ainsi Gérard Larcher : « Le maire est à portée d'engueulade ». Nous sommes des interlocuteurs privilégiés mais encore faut-il qu'on nous donne les moyens de répondre aux attentes de la population. Pour autant, 50% des maires ne se sont pas représentés aux dernières élections.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer