AccueilEconomieIndustrieMatériaux d'isolation : Isonat reçoit 850 000 euros de l'Ademe pour son usine de Mably

Matériaux d'isolation : Isonat reçoit 850 000 euros de l'Ademe pour son usine de Mably

A l’occasion du doublement de la capacité de production de son usine de Mably, Isonat va réduire drastiquement ses émissions de Co2 et recevoir une subvention de l’Ademe de 850 000 euros.
Matériaux d'isolation : Isonat reçoit 850 000 euros de l'Ademe pour son usine de Mably
©Isonat

EconomieIndustrie Publié le ,

Le fabricant d'isolants biosourcés en fibre de bois Isonat, filiale d’Isover du groupe Saint-Gobain, va refondre son outil de production à l'occasion du doublement de la capacité de son usine de Mably (Loire-Roanne Agglomération) et réduire de 20% (1100 tonnes / an) ses émissions de CO2.

Isonat confirme sa présence sur le marché des isolants biosourcés en fibres de bois, secteur en forte croissance dans le contexte de la transition écologique. Les volumes devraient doubler à court terme d’ici à 2025. Dans le cadre de France Relance, 1,2 milliard d’euros ont été alloués à l’Ademe. Plusieurs appels à projets ont été dédiés aux entreprises industrielles. Ces aides ont pour objet de réduire les émissions de CO2.

Isonat veut réduire ses émissions de CO2

L'entreprise a décidé début 2022 de doubler sa capacité de production de son usine de Mably, tout en réduisant son impact sur l’environnement. Une évolution qui fera passer la production de panneaux isolants à l’horizon 2023 de 19 000 à 42 000 tonnes.

Le plan d’investissement de l’industriel se monte à plus de 10 millions d'euros ce qui favorise la décarbonation et en conséquence, l’obtention d’une aide de l'Ademe de 850 000 €. Cette somme importante a été calculée en fonction du nombre de tonnes de CO₂ évitées : Isonat estime réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% soit 1100 tonnes de CO2 par an, en réalisant une économie d’énergie de 4500 MWh/an.

La subvention de l'Ademe aidera entre autres à développer des technologies performantes, comme un séchoir équipé d’un brûleur au gaz naturel direct intégrant la valorisation des gaz de chaudière ou la conversion au chauffage par bio masse. Mais aussi un ventilateur de séchage de haut rendement monté en direct et équipé d’un variateur de fréquences, ainsi que des moteurs à haut rendement en anticipation sur les recommandations européennes.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 août 2022

Journal du20 août 2022

Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?