Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Marie-Sophie Obama : à l'aise dans ses baskets de dirigeante

le - - Homme ou femme de la semaine

Marie-Sophie Obama : à l'aise dans ses baskets de dirigeante
Sébastien Clavel et Infinity Nine Media / Claire Porcher

Marie-Sophie Obama émerge progressivement dans l'écosystème des décideurs lyonnais. En participant au Printemps des Entrepreneurs organisé le 24 avril à Villeurbanne par le Medef Lyon Rhône, la présidente déléguée de Lyon ASVEL Féminin s'offre une visibilité accrue. De bon augure pour les ambitions élevées que s'est fixé le club.

« Je ne suis pas une féministe, mais c'est important, à chaque occasion que l'on me donne, de représenter et promouvoir la place de la femme dans la société ». L'ancienne joueuse pro (Mirande, Bordeaux, Aix, Calais) et internationale, s'est lancée un nouveau défi, celui de faire briller le club qu'elle préside, au firmament de l'élite du basket féminin.

Vingt ans d'amitié avec Tony Parker, qui a racheté Lyon Basket Féminin l'année dernière et qui a fait confiance à « MS », pour relancer le club sous la nouvelle bannière de l'Asvel, auront forcément compté dans sa nomination. « Mais quand on connaît le professionnalisme et la rigueur de Tony dans le business, il faut avoir bien d'autres armes pour relever le défi et être ami ne suffit pas » insiste-t-elle. Ayant mis un terme à sa carrière sportive en 2006, avant de devenir agent de joueuse puis experte en immobilier à Auch, Marie-Sophie Obama n'est pas une parachutée et entrevoit clairement l'opportunité de développer un grand club sportif féminin, à l'instar de ce qu'a pu réaliser Jean-Michel Aulas avec OL Féminin.

« C'est un super exemple bien sûr mais nous n'en sommes pas là ! Nous devons à la fois former une équipe compétitive dans le temps et puis poursuivre notre développement économique notamment via les partenariats » explique la dirigeante d'un club qui passera de 2 M€ de budget à 2,4 M€ la saison prochaine.

Consciente que le sport féminin est plus difficile à promouvoir et à vendre que celui masculin, cette dernière insiste sur le fait de « développer un modèle économique sportif et féminin en réfléchissant au sens et à la place que l'on veut se donner dans la société ».

Prônant ainsi une politique citoyenne, en tant que club acteur de la vie de la cité, et marquée par le partage, M.S Obama fera participer son club au festival « Les Lumineuses » en septembre à Lyon, aux côtés de Nathalie Pradines (Comadequat Company). Une manifestation destinée à promouvoir les femmes dans toute leur diversité.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer