AccueilEconomieMarie-Laure Reynaud, femme du rebond

Marie-Laure Reynaud, femme du rebond

Marie-Laure Reynaud, femme du rebond
© : DR - Marie-Laure Reynaud

Economie Publié le ,

Lors d'un voyage en Inde avec ses deux filles, Marie-Laure Reynaud apprend deux choses essentielles. En premier lieu, que les hindous considèrent que la vie se déroule selon trois grandes périodes : jusqu'à 25 ans, c'est le temps des études, auquel succède la construction, qui dure environ jusqu'à 50 ans, puis la transmission, jusqu'à 70 ans. Elle découvre également le ghee, un beurre clarifié aux vertus thérapeutiques et nutritives sans équivoque, base de l'alimentation et de la médecine ayurvédique.

La référence à l'Inde n'est pas qu'anecdotique. "Il y a peu, j'ai pris conscience que sans le savoir, j'ai vécu ces multiples étapes : aujourd'hui je suis dans ma phase de transmission", explique la présidente de High Garden, son dernier projet imaginé avec sa fille, avec laquelle elle s'est associée pour l'occasion. "Bien après le voyage et de multiples recherches sur la nutrition, nous avons eu l'idée de commercialiser Highee, un beurre de baratte clarifié bio comme on le fabrique en Inde, un produit à très forte valeur nutritionnelle, sans lactose ni caséine, utilisé par de nombreux chefs", explique cette amatrice de bonne chère mais qui ne cuisine pas forcément. "En discutant avec ma mère, elle-même une grande cuisinière, j'ai découvert qu'elle savait fabriquer ce beurre. Elle avait appris à le faire pendant la guerre, cachée dans les montagnes avec mon grand-père. J'aime l'idée de vendre un produit que l'on peut aussi faire soi-même", souligne cette Grenobloise installée à Lyon depuis deux ans.

Ce projet "mère/fille" est né après un conflit familial et son départ forcé de présidente de Giraudet, le fabriquant de quenelles de Bourg-en-Bresse, tout en faisant écho à un lourd accident de sa fille. "Dans toute épreuve, il y a des cadeaux cachés. Pour ma part, il est dans ce nouveau projet avec ma fille", estime la diplômée de l'ISG qui a choisi cette voie pour son cycle international et les voyages. "J'ai commencé par la Californie, puis le Japon. De retour en France, j'ai saisi chaque prétexte pour parcourir le monde, source inépuisable d'idée, d'inspiration et d'innovation", poursuit Marie-Laure Reynaud.

Elle a découvert ce monde à travers le prisme professionnel, personnel mais aussi sportif. Car l'apparente fragilité de la silhouette cache une véritable femme de tête et d'action, capable de terminer à la 25ème place du Paris-Dakar 2010, après avoir concouru deux fois au Rallye Aïcha des Gazelles ou au Rallye des Pharaons. "Pendant deux semaines, on doit parcourir 10 000 km le plus rapidement possible dans des conditions extrêmes. Cette épreuve laisse place à l'intuition et permet de remettre les compteurs à zéro. On n'est plus une cheffe d'entreprise, nous sommes tous des coureurs", détaille l'amatrice de sensations fortes. "Comme toute Grenobloise, je skie beaucoup et depuis longtemps. J'aime la glisse, j'ai fait pas mal de hors-piste", poursuit cette passionnée de vol en montagne, en passe d'obtenir sa licence de pilotage privé. "J'aime autant la neige que le désert ; il y a des similitudes entre le skieur et le coureur, des sensations presque comparables", explique Marie-Laure Reynaud.

Présidente de la délégation Lyon-Rhône du réseau Femmes cheffes d'entreprises, un réseau exclusivement féminin – la première délégation de France avec ses 80 membres qui vient de fêter ses 30 ans -, elle aime s'impliquer ce "réseau riche et international qui milite pour la prise de mandat des femmes dans la vie économique et sociale. Car contrairement aux apparences, aucun parcours féminin n'est facile", souligne la juge consulaire au Tribunal de commerce de Bourg-en-Bresse. Déterminée à vivre selon ses propres choix de vie, elle est, résolument, une femme du rebond.

Marie-Laure Reynaud en 5 mots clés

Date : 1984, mon premier voyage en Californie. Il m'a permis de voir le monde sous un autre angle

Lieu : Venise, une ville irréelle qui suscite toujours la même émotion

Ambition : Rester libre de parcourir mon chemin tel que je l'ai défini

Phrase : La planète est mon terrain de jeu

Personnalité : Andrée Putman, la grande prêtresse du design, pour son élégance et son intelligence

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?