Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Maison de la danse de Lyon / Marie-Agnès Gillot et Andrés Marin, réunion au sommet

Publié le - - Spectacle vivant

Maison de la danse de Lyon / Marie-Agnès Gillot et Andrés Marin, réunion au sommet
Julien Benhamou - répétitions de Magma

L'ancienne pensionnaire du Ballet de l'Opéra de Paris et le virtuose du flamenco font le pari de la rencontre en invitant Christian Rizzo à être leur regard extérieur. Ça donne Magma, une création à découvrir à la Maison de la Danse.

C'est un sacré duo qu'a été chargé Christian Rizzo de mettre en scène. Marie-Agnès Gillot et Andrés Marin sont venus chercher le Montpelliérain d'adoption pour les assister dans l'aventure qu'ils ont lancée, un spectacle dans lequel chacun confronte son univers à celui de l'autre.

Alors que la danse classique cherche à s'élever et s'affranchir de la gravité, le flamenco trouve son énergie au sol, dans le contact avec la terre.

C'est ce contraste que les deux artistes vont tenter de décaler, pour aller chercher « les fantômes » de ces gestuelles, profondément ancrées et inscrites dans leur corps et leur esprit.

Ainsi la danseuse étoile aimerait essayer les pointes sur des pas flamenco, une idée qui ne peut que réjouir Andrés Marin, danseur qui n'aime rien tant que sortir des sentiers battus pour dépoussiérer son art.

Cherchant ensemble une danse de l'invisible, ils tentent de retrouver les gestes enfouis, resurgis d'une mémoire oubliée à travers leur histoire et leurs histoires.

« Ils revendiquent tous deux une animalité très forte, mais l'ombre de cette animalité doit être encore plus troublante »

explique le chorégraphe qui préfère les zones obscures à la clarté, les lignes de fractures aux chemins tout tracés. On peut lui faire confiance puisqu'il est accompagné, comme toujours, par sa fidèle complice depuis 1999, Caty Olive à la lumière et porté par la batterie de Didier Ambact, la contrebasse de Bruno Chevillon, et les créations sonores de Vanessa Court.

Ce Magma (acronyme de Marie-Agnès Gillot et Marin Andres) sera-t-il aussi incandescent qu'il le promet ? Il faudra aller vérifier soi-même, puisqu'il est créé demain soir au Palais des festivals de Cannes, dans le cadre du festival de danse du même nom.

Maison de la danse, 19 et 20 décembre, www.maisondeladanse




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer