AccueilEconomieHomme ou femme de la semaineMargaux Belhade est nommée associée de Mon Petit Placement

Margaux Belhade est nommée associée de Mon Petit Placement

La jeune diplômée d'EMLyon a fait le choix de l'aventure entrepreneuriale en rejoignant la fintech lyonnaise plutôt que d'intégrer un grand groupe.
Margaux Belhade est nommée associée de Mon Petit Placement
DR - Margaux Belhade a été nommée associée de Mon Petit Placement début mars.

EconomieHomme ou femme de la semaine Publié le ,

A 25 ans, Margaux Belhade vient d'être nommée associée de Mon Petit Placement. Cette fintech lyonnaise, hébergée au Hub612 et également incubée à Station F, ambitionne de démocratiser la gestion privée. Partie prenante du projet dès son lancement en 2018, Margaux Belhade a intégré la start-up au poste de directrice des opérations. Après des expériences professionnelles dans l'analyse risque et crédit et les fusacq, la diplômée d'EMLyon a préféré l'aventure entrepreneuriale à un poste dans un grand groupe. « Mon Petit Placement me permettait de relever un nouveau challenge et d'accéder très vite à des responsabilités », justifie-t-elle.

En devenant associée, la jeune femme franchit une étape supplémentaire : « Je vais être partie prenante des décisions pour le développement de l'entreprise et j'ai un vrai rôle stratégique ». Elle devra ainsi assumer les missions du quotidien et participer à la construction d'une vision long terme pour faire grandit la start-up. « Je vais pouvoir utiliser une palette de compétences multiples, tout à la fois aux niveaux stratégique, opérationnel, RH, juridique… Au-delà d'être un outil digital, Mon Petit Placement porte une réelle mission sociétale : dépoussiérer l'épargne des Français et éduquer les jeunes aux notions de base de l'investissement ». Avec Thomas Perret, Pdg de Mon Petit Placement, Margaux Belhade se prépare aujourd'hui à conquérir les jeunes actifs de 25 à 40 ans avec une nouvelle offre de 4 portefeuilles d'investissement. Un projet conduit par une équipe de près de 15 personnes qui devrait encore s'étoffer dans l'année.

La nouvelle associée s'amuse aussi de l'étonnement qu'elle suscite parfois chez les acteurs de la finance. « Mes interlocuteurs sont majoritairement masculins et souvent plus âgés, sourit-elle. Ma nomination prouve qu'il est plus que possible pour une jeune femme d'accéder à des postes de responsabilité. Je serais ravie que mon exemple pousse d'autres profils féminins à se lancer dans l'entrepreneuriat, particulièrement dans les fintechs ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?