Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Mare Nostrum choisit la bourse pour accélérer sa croissance

le - - Entreprise de la semaine

Mare Nostrum choisit la bourse pour accélérer sa croissance
Photo DR - Formation TP Mare Nostrum

Acteur reconnu des métiers des ressources humaines depuis maintenant 15 ans, le groupe grenoblois s'est installé dans toute la moitié sud de l'Hexagone. Il entend prolonger sa montée en puissance en faisant appel au marché.

Contrat rempli pour le groupe grenoblois Mare Nostrum, spécialiste des ressources humaines, qui a mené à bien son projet d'introduction en bourse sur Euronext Growth, mercredi 4 décembre. Le groupe présidé par Nicolas Cuynat a levé 7,9 M€ en augmentation de capital et le flottant représente aujourd'hui 18,6 % de son capital. « Cette levée de fonds va nous permettre d'accélérer notre déploiement, de renforcer nos positions et de poursuivre nos croissances externes ciblées », indique le P.D.-G. du groupe.

Né en 2004, de l'intégration dans un même ensemble du cabinet de recrutement Neptune RH, créé en 2002, et de la première agence de travail temporaire TridenTT, lancée un an plus tard, le groupe Mare Nostrum emploie 270 collaborateurs et pèse 149 M€ de chiffre d'affaires. « Nous réalisons 92 % de notre activité dans l'interim, dont les 3/4 avec les différents métiers du BTP. Le reste de notre chiffre d'affaires provient de nos trois autres activités : le portage salarial et la mobilité professionnelle, la formation et, enfin, le recrutement », détaille Nicolas Cuynat.

Fort de sa nouvelle puissance de feu, Mare Nostrum entend conforter son développement dans ses quatre grands métiers. « Mais les perspectives de croissance ne sont pas les mêmes sur chaque segment, car les contextes diffèrent. Notre activité formation, pour l'heure concentrée sur Grenoble, devrait progresser très rapidement et modifier les équilibres actuels. À terme, notre stratégie doit nous amener sur une nouvelle répartition de 80/20 », poursuit-il. L'ouverture d'un second centre de formation est programmée à La Clayette (71) dès le 13 décembre et un troisième site est d'ores et déjà en préparation à Montauban.

Présent sur une large moitié sud de l'Hexagone, Mare Nostrum qui dispose au total de 96 implantations, s'est également installé au Portugal, dès 2008, puis en Roumanie en 2014 et enfin en Pologne il y a deux ans. « Nous avons choisi cette solution pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre qualifiée dans l'Hexagone, notamment dans les métiers du BTP. Mais attention, précise aussitôt Nicolas Cuynat, nous allons chercher de la ressource dans ces pays, mais les contrats pour porter cette ressource sont français. Il n'est pas question d'inonder les chantiers de contrats de détachement. » Au total, le groupe grenoblois mobilise quelque 12 000 intérimaires, qui ont travaillé au moins une heure pour lui, dont 400 à 600 professionnels en ETP venus du Portugal, de Roumanie et de Pologne.

Nicolas Cuynat : « Toutes nos compétences en un lieu unique » Pdg du groupe Mare Nostrum

Vous avez inauguré cette année trois espaces à l'enseigne Terra Nostra ; de quoi s'agit-il ?

Il s'agit d'un concept totalement innovant, comme aucun autre acteur des ressources humaines n'en développe. J'aime bien qualifier cet espace de magasin RH. Concrètement, Terra Nostra regroupe en un lieu unique toutes nos compétences, ce qui signifie des équipes de plusieurs métiers et donc une offre globale. Nous proposons ainsi une nouvelle expérience du travail temporaire. Traditionnellement, la relation avec le candidat se limite au dépôt d'un CV et à un entretien. Nous voulons aller beaucoup plus loin, en partant d'une problématique de compétences : comment mettre en avant les compétences du candidat, y compris celles qui ne sont pas visibles ?

Que trouve-t-on exactement dans un magasin RH Terra Nostra ?

A Grenoble, Terra Nostra se développe sur un plateau de 400 m2, où nous avons réuni deux organismes de formation, deux sociétés d'interim, un cabinet de recrutement, des espaces de coworking… Les candidats ont aussi accès à l'application mobile de cooptation Linkeys que nous avons rachetée ; ils ont également la possibilité de faire des tests de personnalité. Le Terra Nostra de Grenoble est notre modèle urbain. Il a été créé au printemps 2019. Mais nous avons également deux établissements de plus petite taille à Bourgoin-Jallieu et à Bourg d'Oisans.

Allez-vous dupliquer le concept ?

Oui, nous avons déjà identifié une dizaine de lieux d'implantation possible et nous commencerons le déploiement courant 2020. Des études sont en cours sur Lyon, sur Bordeaux et sur Montauban. Nous regardons aussi sur l'Occitanie, entre Narbonne et Perpignan, et sur la Côte d'Azur.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer