AccueilCollectivitésLejaby soutient la formation des jeunes corsetiers

Lejaby soutient la formation des jeunes corsetiers

Depuis 5 ans, la Maison Lejaby est la partenaire privilégiée de la section lingerie du Lycée professionnel Adrien Testud. Pour la première fois, elle expose le travail de 4 élèves dans sa boutique lyonnaise.
Lejaby soutient la formation des jeunes corsetiers
Photo S.B.

Collectivités Publié le ,

Johanna Ravel, modéliste, un temps costumière pour le cinéma, présente fièrement son unique création dans la boutique lyonnaise de la Maison Lejaby. "C'est mon modèle le plus abouti, mais j'ai réalisé 7 prototypes pour aboutir à celui-ci. Cela représente plusieurs mois de travail", commente la diplômée en lingerie corseterie balnéaire, un titre délivré par le lycée professionnel des métiers de la mode Adrien Testud au Chambon Fougerolles, près de Saint-Etienne.

C'est le seul établissement public en France à proposer ce type de formation. Il forme, en moyenne, une quinzaine de techniciens par an. "Nous étudions près de 50 dossiers pour 15 places, 12 en formation initiale et 3 en formation continue. Nous accueillons beaucoup de filles mais les garçons ont aussi leur place parmi nous", souligne Sylvain Pardo, proviseur du lycée qui s'attache, pour l'ensemble des formations qu'il propose, à travailler étroitement avec les entreprises du secteur. "C'est très important de nouer des liens pour nos élèves et pour les entreprises. Maison Lejaby est très impliquée dans la section lingerie en terme d'enseignements et de stages. Nous exposer est une vraie marque de confiance", poursuit-il. Chaque année, le confectionneur accueille au moins 2 élèves en stage et a déjà embauché, par le passé, 3 diplômées du lycée. "C'est pour nous une façon de soutenir ce savoir-faire unique et de détecter des talents, à la source. Je reste impressionnée par la technique et la créativité de ces jeunes, même s'il reste des imperfections. Nous considérons que l'on devient expérimenté à partir de 10 ans d'expérience", avance Pascale Renaux, directrice de la création et de l'image de Maison Lejaby. Très recherchés, ces techniciens de la corsetterie n'ont généralement pas de difficultés à trouver un emploi à la fin de leurs études. "Un mois après, j'ai été embauchée dans mon entreprise actuelle", confirme Johanna Ravel.

Reprise en 2016 avec la boutique lyonnaise et son site de vente en ligne, la marque a poursuivi son développement avec l'ouverture de deux boutiques parisiennes et une croissance de son chiffre d'affaires (non communiqué) à l'export. Elle travaille à l'ouverture de nouveaux points de vente et à une relance, pour 2018, de sa ligne "bain" avec l'arrivée de Valérie Delafosse, ancienne directrice artistique de chez Eres.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?