AccueilCinémaMaguy Marin, une oeuvre, un film

Maguy Marin, une oeuvre, un film

Ce n'est pas si souvent qu'un film consacré à une figure chorégraphique sort en salles. Maguy Marin, l'urgence d'agir fait partie de ces rares cas, à l'instar du Souffle de la danse consacré à la chorégraphe américaine Anna Halprin et sorti en 2010 sur nos écrans.
Maguy Marin, une oeuvre, un film

CultureCinéma Publié le ,

Soutenu par Auvergne Rhône-Alpes cinéma, Maguy Marin, l'urgence d'agir est un vrai beau film. Réalisé par David Mambouch, il prend le parti de s'attacher à May B., la pièce emblématique du travail de la chorégraphe installée à Sainte-Foy-lès-Lyon, sorte de talisman de la compagnie, qui a cumulé plus de 750 représentations à ce jour et continue son chemin puisqu'elle se joue en ce moment même au Théâtre de la Ville hors les murs à Paris.

Créée en 1981, alors que David Mambouch, le réalisateur et fils de Maguy Marin était dans le ventre de sa mère, elle s'est imposée comme fil conducteur obligatoire pour évoquer le parcours de l'artiste et de la compagnie.

Il faut souligner l'exceptionnelle longévité de cette pièce, une rareté dans le monde du spectacle vivant qui a traversé 37 ans sans prendre une ride et fait danser 80 interprètes différents.

Il faut également souligner que Maguy Marin a accepté pour la première fois de transmettre son chef d'oeuvre à une compagnie, mais pas n'importe laquelle et c'est aussi ce qui motive et rend si touchant ce film, qui nous fait entrevoir, non seulement le quotidien d'interprètes dans une compagnie au plus près mais également l'humanité profonde la chorégraphe.

En effet, c'est pour aider son amie et consoeur Lia Rodriguez, chorégraphe brésilienne engagée dans une démarche de transmission aux jeunes gens d'une favela de Rio de Janeiro, que la fille de réfugiés espagnols lui a donné May B.

Parce que ce qui traverse le film de Mambouch, c'est bien cette puissante volonté de réaffirmer « la nécessité de donner aux plus jeunes et aux plus précaires les outils artistiques et humains de leur autonomie et de leur liberté. » Manière de répéter que la danse est une véritable pensée politique en mouvement.

Sortie le 6 mars. Comoedia

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?