AccueilImmobilier-TP-BâtimentMa Cimenterie : quand une friche industrielle devient un espace créatif

Ma Cimenterie : quand une friche industrielle devient un espace créatif

Implanté sur les bords de Saône, au cœur d'un foncier occupé par d'anciens bâtiments industriels laissés à l'abandon, le projet Ma Cimenterie constitue, à la fois, un programme immobilier ambitieux et un projet créatif atypique.
Ma Cimenterie : quand une friche industrielle devient un espace créatif

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Une friche industrielle de 6 000 m2 sur le territoire d'Albigny – Val de Saône, un promoteur habitué à relever des défis en investissant sur des sites oubliés, un projet créatif audacieux : les ingrédients du projet Ma Cimenterie tiennent en trois points. « C'est un lieu qui a une âme. C'est pour cette raison que j'ai fait l'acquisition de ce site, sans idée préconçue sur ce que je voulais en faire », raconte Didier Caudard-Breille. Le président du groupe DCB International souhaite maintenant agrandir le site et pourrait se positionner pour acheter d'autres fonciers. Il est notamment intéressé par un ancien site de la société Primagaz, qui totalise 2,5 hectares environ.

Didier Caudard-Breille a prévu de lancer les travaux d'aménagement de la Cimenterie à partir du deuxième semestre 2020. Son projet repose sur la réhabilitation du bâtiment principal, qui totalise 4 700 m2 sur trois niveaux, et du Phare, bâtiment emblématique de 900 m2, là encore sur trois niveaux. « A l'horizon 2021 / 2022, nous aurons ainsi plus de 5 000 m2 couverts dédiés à de la restauration, à l'accueil de séminaires et de conventions d'entreprises, à du coworking… », détaille-t-il sans souci d'exhaustivité.

D'ici là, le site rebondira une première fois dans le cadre du projet La Cimenterie éphémère, dont la saison 1 débutera le 27 avril prochain. « Il s'agit d'un concept créatif ; une sorte de laboratoire et un véritable challenge », explique Jacques Chalvin, Président de l'équipe qui assurera la partie opérationnelle du projet événementiel. Du 27 avril au 31 juillet, chaque week-end et chaque mercredi, les espaces extérieurs seront transformés en lieu festif : soirées entreprises, festivals thématiques sur un week-end, animations artistiques, brunch concocté par un chef différent tous les dimanches, carte blanche donnée à un bar emblématique de Lyon... Au total une cinquantaine de jours d'exploitation sont prévus et près de 50 000 personnes sont attendues.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?