AccueilCollectivitésMétropole de Lyon : 3,5 Md€ d’investissements entre 2015 et 2020

Métropole de Lyon : 3,5 Md€ d’investissements entre 2015 et 2020

Fidèle à la démarche qu’il a engagée depuis plus de dix ans à la présidence du Grand Lyon, Gérard Collomb a confirmé son volontarisme en présentant la Programmation Pluriannuelle des Investissements de la Métropole, avec en ligne de mire un nouveau record, qui s’établit désormais à 3,5 Md€ sur la période 2015-2020. Pied de nez à une conjoncture toujours aussi morose, le projet de Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI) de la Métropole, présenté mardi 30 juin par Gérard Collomb, est ambitieux.

Collectivités Publié le ,

Fidèle à la démarche qu’il a engagée depuis plus de dix ans à la présidence du Grand Lyon, Gérard Collomb a confirmé son volontarisme en présentant la Programmation Pluriannuelle des Investissements de la Métropole, avec en ligne de mire un nouveau record, qui s’établit désormais à 3,5 Md€ sur la période 2015-2020.

Pied de nez à une conjoncture toujours aussi morose, le projet de Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI) de la Métropole, présenté mardi 30 juin par Gérard Collomb, est ambitieux. Après les 2,1 Md€ investis au cours de la période 2002- 2008, puis les 3,2 Md€ engagés entre 2009 et 2014, une nouvelle barrière sera franchie de 2015 à 2020, puisque la projection présentée par le président de la Métropole fait état d’une PPI culminant à 3,5 Md€. « Nous avons fait le choix d’une politique d’investissements soutenue depuis plus de dix ans et nous avons tout lieu d’en être satisfaits. L’attractivité de notre territoire n’a jamais été aussi grande et nous progressons chaque année dans les divers classements qui s’attachent à évaluer le potentiel des grandes métropoles européennes », se réjouit Gérard Collomb.

Fort de ce constat, l’exécutif de la Métropole a donc dessiné une PPI qui entend conforter les atouts du territoire, en dépit d’un contexte financier particulièrement tendu pour les collectivités territoriales. « La situation d’ensemble est certes difficile, puisque nous devons faire face à une baisse des dotations de l’Etat et à la montée en charge de la péréquation, soit un manque à gagner d’1 Md€ entre 2014 et 2020. Mais la situation particulière de la Métropole est bonne, souligne le président Collomb. C’est le fruit du travail que nous avons accompli au cours des mandats précédents, où nous avons maîtrisé les dépenses de fonctionnement et augmenté notre capacité de désendettement ».



.../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n°5160 du 4 au 10 juillet 2015

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?